Roanne (Loire) - Une importante commande de matériel militaire pour le site Nexter

La Ministre des Armées Florence Parly en visite sur le site Nexter, à Roanne - 12/2/18 / © Y.Kusy (.3 Rhône-Alpes)
La Ministre des Armées Florence Parly en visite sur le site Nexter, à Roanne - 12/2/18 / © Y.Kusy (.3 Rhône-Alpes)

Ce lundi, la ministre des Armées Florence Parly était en déplacement sur le site Nexter, à Roanne. Cette visite dans la Loire intervient quatre jours après la présentation de la Loi de programmation militaire 2019-2025. Au programme: l'annonce d'une commande de véhicules blindés légers (VBMR).

Par DM (avec AFP)

Cette visite ministérielle s’inscrit dans la présentation du projet de Loi de programmation militaire 2019-2025. Le texte prévoit la modernisation des équipements de l’armée de Terre. L'armée de Terre va voir le renouvellement accéléré de ses véhicules blindés médians (programme Scorpion), dont 50% des nouveaux modèles seront livrés d'ici à 2025. Ainsi, les fameux VAB, 40 ans au compteur, seront remplacés par les blindés Griffon, dont 150 exemplaires supplémentaires seront commandés (pour un total de 936). Seront également commandés 40 chars légers Jaguar de plus que prévu (150 au total).
Roanne (Loire) - La ministre des Armées Florence Parly en déplacement sur le site Nexter


A Roanne, le site Nexter est une pièce maîtresse du programme Scorpion et un acteur majeur pour l'armée française. Le leader français de l'armement terrestre vient d'obtenir un important contrat qui va remplir le carnet de commandes pour les prochaines années. La ministre des Armées a formalisé la commande de 489 VBMR à Nexter. Ces engins blindés légers seront livrés pour 2025.
© Y.Kusy (.3 Rhône-Alpes)
© Y.Kusy (.3 Rhône-Alpes)
Un important contrat de VBMR pour Nexter à Roanne
Armée de terre - Bonne nouvelle : 489 VBMR dernier cri seront fabriqués à Roanne dans l'entreprise Nexter. Intervenants : Florence Parly, Ministre des Armées / Didier Perrichon, CGT Nexter / Stéphane Mayer ; Pdg de Nexter - .3 Rhône-Alpes - Y.Kusy, B.Metral, F.Cassar, S.Bouix



Modernisation et effort budgétaire


La France prévoit de consacrer 295 milliards d'euros à ses armées entre 2019 et 2025, dans l'objectif de porter ses dépenses de défense à 2% du PIB en 2025, selon le projet de LPM présenté jeudi 8 février en conseil des ministres. Le budget de défense français, de 34,2 milliards d'euros en 2018, va bénéficier d'une hausse de 1,7 milliard d'euros par an jusqu'en 2022, avant des "marches" de 3 milliards par an à partir de 2023, soit après la prochaine élection présidentielle.

Au lendemain de cette annonce, le Conseil des industries de défense françaises (Cidef) s'est félicité des orientations stratégiques adoptées par la loi de programmation militaire, en assurant qu'elles répondront "présentes". "Ce sont de bonnes nouvelles pour nos armées et l'industrie répondra présente, avec engagement et sens des responsabilités", a  indiqué le Cidef.
Le Cidef a souligné que le secteur des industries de défense en France représente 200.000 emplois directs dans des grands groupes, des entreprises de taille intermédiaire et des PME-PMI. "Il est stratégique pour le développement des technologies les plus innovantes et la souveraineté nationale et a un réel impact sur les écosystèmes régionaux."

Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus