"Tous étaient impatients de voir ce premier pneu sortir", il y a 50 ans, Michelin lançait sa production à Roanne

Le 5 avril 1974, l'usine de Roanne sort son tout premier pneu Michelin. Un demi-siècle plus tard, le site industriel souffle ses bougies et s'est tourné vers le haut de gamme pour continuer d'exister.

"Quand le premier pneu a été mis en presse, il y avait du monde au pied de la machine", se rappelle Serge Eymard. Retraité de l'usine Michelin de Roanne, il a participé à la fabrication du tout premier pneu et il garde un souvenir intact de ce jour. "Que ce soient les gens qui entretenaient les sols, ceux qui travaillent dans les bureaux, la maintenance, le directeur, tous étaient impatients de voir ce premier pneu sortir." 

Michelin, fabricant de pneumatique français né à la fin du XIXᵉ siècle à Clermont-Ferrand, ouvre une usine à Roanne dans les années 70. Le 5 avril 1974, le premier pneu est produit sur le site ligérien. 

"J'ai appris sur le tas"

Serge Eymard, présent dès le début de l'aventure, se souvient aussi très bien d'une autre date : "mon embauche, le 5 novembre 1973, comme régleur. J'ai appris sur le tas, j'ai participé au démarrage de la première machine automatique de confection et la première machine automatique de finition." 

durée de la vidéo : 00h02mn28s
Vendredi 5 avril 2024, l'usine Michelin de Roanne a fêté les 50 ans de la fabrication de son tout premier pneu. ©D.GROUSSON / M. MERLEN / L-M. SAGE

À la retraite depuis 13 ans, l'ancien employé reste très attaché à l'entreprise, où il a fait carrière. "Je ne sais pas comment l'expliquer, mais pour moi Michelin c'était ma vie. J'ai beaucoup de fierté d'avoir fait partie de cette entreprise qui m'a donné la possibilité de travailler, donc de pouvoir vivre ", sourit le retraité.

Les choses ont bien changé. Le premier pneu qui est sorti, c'était un 14 pouces, quand je suis parti de l'usine, on allait jusqu'à 20 pouces. Aujourd'hui, on est à 23 pouces.

Serge Eymard, Retraité

Pneus haute couture 

Si l'ancien ouvrier a connu les nombreuses évolutions, il est parti à la retraite avant le bouleversement de 2015. Une restructuration est prévue pour cette usine devenue obsolète. Direction et syndicats vont alors trouver un terrain d'entente pour faire des pneus de pointe, à destination des voitures à très haute performance : Porsche, BMW, Tesla ... 

On est passé de moyens hyper automatiques, en perte de vitesse et moins performants que la concurrence, à un segment ultra-haute performance, avec des composants qui sont proches de l'aéronautique.

Guilhem Hamiach, directeur du site de Michelin à Roanne

La direction s'était alors engagée à investir massivement dans le site. "De 2015 à 2019, nous avons réalisé un investissement de 107 millions d'euros, pour une quarantaine de machines, calcule Guilhem Hamiach le directeur du site. Nous allons investir dans 16 nouvelles machines pour 50 millions, entre 2025 et 2026. On va achever la conversion vers l'ultra-haute performance avec 16 machines pour environ 50 Millions d'euros."

Des millions d'euros et un tournant vers la haute performance, en échange d'une réorganisation du travail et un engagement à la flexibilité des travailleurs. Le site qui s'étend sur 16 hectares compte aujourd'hui 840 salariés et produit quotidiennement 4 500 pneus.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité