Coronavirus & confinement. Grand Prix de Saint-Etienne : la course cycliste disputée en virtuel

Thibaut Gagnaire dispute le Grand-Prix de Saint-Etienne, première course virtuelle de la saison, dans le garage de ses parents, à Sorbiers dans la Loire. / © C. Exbrayat
Thibaut Gagnaire dispute le Grand-Prix de Saint-Etienne, première course virtuelle de la saison, dans le garage de ses parents, à Sorbiers dans la Loire. / © C. Exbrayat

Compte-tenu de la crise sanitaire et du confinement, le Grand Prix de Saint-Etienne s'est transformé cette année en e-course. Dans le peloton, une centaine de coureurs qui s'affrontent ce 2 mai, vélo bloqué sur un dispositif d'entrainement à la maison, par écran interposé. Une première, bluffante.

Par Aude Henry

Thibaut Gagnaire, 21 ans, est en plein effort. Le coureur cycliste espoir de l' EC Saint-Etienne Loire participe ce samedi 2 mai au traditionnel Grand Prix, organisé par son club. D'habitude, cette course marque le début de saison des cyclistes amateurs de l'élite nationale, et se dispute fin mars. Sauf qu'avec l'épidémie du coronavirus Covid-19 et le confinement, elle a pris une tout autre tournure.

Thibaut Gagnaire est bien sur son vélo. Le voilà "en danseuse". Mais il ne décolle pas du garage de ses parents, situé à Sorbiers. Il pédale, mais fait du sur-place. Son vélo est bloqué sur un système d'entrainement maison. Le jeune cycliste à l'oeil rivé sur un écran afin de suivre la cadence du peloton. Histoire de ne pas louper un virage, et surtout de suivre virtuellement le parcours qui, lui, est bien réel.
 

Un parcours filmé "en vrai" sur le terrain, intégré à une application d'e-course


Le parcours du Grand Prix de Saint-Etienne Loire, dans sa version virtuelle, reprend le tracé réel comme l'explique les organisateurs : "la montée du col de la Gachet, une plongée sur Saint-Héand, puis sur l’Etrat avant d’escalader la rampe, courte mais raide, de la Tour en Jarez. Il ne reste alors plus qu'à foncer en direction la ligne d’arrivée, du côté du stade Geoffroy Guichard après 34.7 kilomètres d’efforts".

Les images du circuit ont été filmées, "en vrai", sur le terrain. Puis la vidéo intégrée dans une application, développée par une société française. Formule de contre-la-montre pour s'entrainer, et la e-course ce samedi 2 mai : tout a été pensé en l'espace de trois semaines par les organisateurs de l'EC Saint-Etienne Loire.
 

Toutes les équipes nationales amateurs ont été invitées à l'événement. Des coureurs professionnels ont aussi fait part de leur souhait de participer afin de peaufiner leur forme avant la “vraie” reprise de la saison cycliste dans les semaines prochaines.

Une centaine de coureurs se sont affrontés, par écran interposé.
L'e-course a été ouverte à tous. Il ne devrait pas y avoir de grand vainqueur déclaré, l'objectif étant surtout "de ne pas laisser une page vierge pour cette année 2020" dans l'album souvenir du club de cyclisme sur route de Saint-Etienne.


 

Sur le même sujet

Les + Lus