Coronavirus : les thermes de Montrond-les-Bains (Loire) en dépôt de bilan

Publié le Mis à jour le

Les thermes de Montrond-les-Bains (Loire) avaient fermé leurs portes avec le 2e confinement, c'est maintenant un mandataire judiciaire qui va décider de la suite après le dépôt de bilan.

Les bassins sont désespérément vides, et la caisse enregistreuse à l'arrêt : le parc thermal de Montrond-les-Bains (Loire) a déposé le bilan mercredi 25 novembre devant le tribunal de commerce de Nanterre. Le gestionnaire actuel Opalia a demandé le placement en redressement judiciaire.

"Le coup de grâce"

Très ému, le directeur des thermes, Luc Thiebault, parle d'un véritable drame : "L'établissement avait retrouvé une très bonne notoriété, avec un rythme de fonctionnement tout à fait satisfaisant et des voyants tous au vert. La pandémie a été un coup assez brutal, dramatique et fatal sur le fonctionnement des thermes et des Iléades." Pour les thermes, il manque la moitié de la saison : "C'est très lourd, en plus sur une période où l'on a pas mal de monde. La deuxième fermeture a été le coup de grâce qui a scellé le sort des thermes et des Iléades."



Avec une centaine d'employés (saisonniers et permanents), la "Chaîne Thermale du Soleil" a déjà repris la propriété des équipements et devait en reprendre la gestion en novembre 2022.   

"C'est l'identité de la ville"

Le maire (SE) de Montrond-les-Bains Serge Percet ne cache pas ses inquiétudes lui non-plus: "Montrond-les-Bains, c'est une station thermale. C'est l'identité de la ville. Nous sommes la seule station thermale de la Loire. Les thermes sont exploitées par une société, en location-gérance, la Chaîne Thermale du Soleil depuis 2019. On prend donc des contacts pour faire en sorte que la transition se passe le mieux possible. Mais le sort des thermes est maintenant dans les mains du mandataire."



Avec 3.650 curistes par an, les thermes de Montrond-les-Bains se classent à la 14e place des 24 stations thermales de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La société Opalia les avait reprises en 2012. Le chiffre d’affaires à l'époque était de 4 millions d’euros. Le tribunal de commerce de Nanterre a placé les thermes en redressement pour 2 mois.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité