Un couple de la Loire condamné à de la prison ferme après des agressions sexuelles sur mineures

Un homme d'une quarantaine d'années a écopé de 3 ans de prison pour avoir imposé des attouchements sexuels aux filles de sa compagne. La mère des enfants a quant à elle été condamnée pour non-dénonciation de mauvais traitement. Le jugement a été rendu le 19 novembre 2020 à Saint-Etienne.
Le couple a été condamné le 19 novembre 2020, après comparution devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, dans la Loire.
Le couple a été condamné le 19 novembre 2020, après comparution devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, dans la Loire. © Stéphanie Loeb
Un couple, habitant dans la plaine du Forez, dans la Loire a été condamné, le 19 novembre 2020, à des peines de prison ferme après des agressions sexuelles sur mineures. Un quadragénaire s'en était pris aux filles de sa compagne. Cette dernière était poursuivie pour non-dénonciation de mauvais traitements. L'homme et sa compagne, jugé par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, devrait purger leur peine à partir du 30 novembre.

L'agression d'une adolescente permet de dévoiler l'affaire

Il dit "ne pas se souvenir" des faits, indique son avocat, Me Julien Rey. Un quadragénaire n'en a pas moins été condamné à 4 ans de prison dont trois ferme, pour avoir imposé des attouchements sexuelles, aux filles mineures de sa compagne. Les faits se sont déroulés entre 2011 et 2015. Mais c'est une autre affaire qui va mettre en lumière les agissements de cet homme à son domicile.
En 2011 : une adolescente de 17 ans porte plainte pour des attouchements sexuels commis à un arrêt de bus. Une enquête est ouverte à ce moment, et elle va mener jusqu'à cet homme et son foyer. Pire encore, un autre lien est établi : "il était en récidive légale pour avoir déjà été condamné pour agression sexuelle avec arme sur une précédente conjointe", a précisé le procureur de la République de Saint-Etienne, David Charmatz.

La mère des victimes gardait le silence

La maman des jeunes filles abusées, âgée de 44 ans, n'avait pas d'antécédent judiciaire. Le 19 novembre, elle a pour sa part été condamnée à deux années de prison ferme pour "non dénonciation de mauvais traitements ou privation ou atteintes sexuelles infligées à un mineur de moins de 15 ans", a précisé le parquet auprès de l'AFP.  
En plus de son silence, la mère a exercé des pressions sur ses filles âgées de moins de 15 ans, pour tenter de les faire revenir sur leurs révélations faites dans le cadre scolaire. Elle les a menacé notamment de ne plus les accueillir en visite à son domicile après leur placement en foyer à partir de 2015.

La défense du quadragénaire, auteur des agressions sexuelles, a indiqué que "la décision n'est pas encore prise concernant un éventuel appel". Le client de Me Julien Rey, a été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne à quatre ans de prison, dont trois ferme. Il devra également se soumettre à un suivi socio-judiciaire pendant 10 ans.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers