Dans ce village de Haute-Loire, le chemin des écoliers est sur les rails

Publié le
Écrit par A.D. avec Elodie Monnier
En Haute-Loire, à Saint-Pal-de-Mons, les écoliers vont à l'école en draisine le temps de travaux routiers aux abords de l'école.
En Haute-Loire, à Saint-Pal-de-Mons, les écoliers vont à l'école en draisine le temps de travaux routiers aux abords de l'école. © E.Monnier/FTV

A Saint-Pal-de-Mons, en Haute-Loire, les écoliers n’ont pas emprunté le car comme à leur habitude début juillet. A cause de travaux aux abords de l’établissement, le ramassage scolaire s’est fait en draisine, sur d’anciennes voies ferrées désormais utilisées par le vélo-rail.

En Haute-Loire, à Saint-Pal-de-Mons, les écoliers n’ont pas pris le chemin de l’école comme à l’accoutumé. Pour cause de travaux sur la route, les enfants sont partis en classe en draisine, sur une ancienne voie ferrée de 25 km entre Firminy et Dunières. Cette vieille locomotive est désormais utilisée pour le vélo-rail.

Un trajet ludique

Pour les enfants, ce ramassage scolaire temporaire, trois jours seulement, fait figure d’aventure. « On passe par des endroits où il y a plein d’arbres, ça fait comme si on était à Jurassic Park ! » s’exclame Olivia, en CE2. Avec ses camarades, l’écolière de CE2 s’est amusée sur les 4 km du trajet et a chanté avec entrain : « Vu qu’il n’y a pas de kermesse cette année, on fait un film. C’est les chansons qu’on a fait pour le film. » A côté d’elle, Lola a aussi apprécié le voyage : « On s’amuse, ça nous permet de découvrir d’autres choses. Le train c’est un peu plus long que le bus, il va moins vite. »

Des souvenirs pour les plus âgés

Cette voie ferrée de la fin du XIXe siècle est en partie entretenue grâce au vélo-rail. Mais plus aucun transport de passager ni de marchandise ne passe par ces rails depuis une vingtaine d’années. Pour les plus âgés, voir la draisine sur les rails ravive des souvenirs. « Des années 1969 à 1972, j’ai été étudier à Saint-Etienne en vivant ici sur Saint-Pal-de-Mons, c’est là que je venais prendre le train pour descendre jusqu’à Saint-Etienne, se remémore Jean-François Convers. J’y ai côtoyé des ouvriers, parce qu’à l’époque, il y avait encore des usines métallurgiques, qui fonctionnaient dans la vallée de l’Ondaine, sur Firminy, Saint-Etienne, et c’est le train que prenaient ces ouvriers pour rejoindre leur lieu de travail. » Ancien agriculteur sur la commune de Saint-Pal-de-Mons, Guy Fouvet est grand-père d’un des enfants qui ont pris le train : « Nous avons connu ce train en fonctionnement, avec la micheline qui faisait le circuit Dunières-Saint-Etienne. En agriculture, nous l’utilisions surtout pour recevoir des wagons d’engrais, à l’époque, c’était le transport de l’époque. Après il y a eu le bois sur Dunières et le plastique sur Saint-Sigonèle. Il y avait des wagons qui étaient là tous les jours et qui faisaient la navette. »

durée de la vidéo: 02 min 04
En Haute-Loire, les élèves vont à l'école en draisine, sur les voies du vélo-rail.

Vers une pérennisation ?

Certains, dans la région, espèrent une réhabilitation de la ligne pour les transports de passagers et de marchandises, au-delà des activités touristiques liées au vélo-rail. « Transport scolaire, transport de voyageurs, pourquoi pas transport de marchandises, énumère le maire de Saint-Pal-de-Mons, Patrick Riffard (divers droit) Le vélo-rail, c’est en saison estivale. On peut très bien coupler l’utilisation des rails à la fois pour l’activité professionnelle, touristique, et le transport de voyageurs. » Il prend exemple sur d’autres lignes : « Nous voyons le succès de la ligne Saint-Etienne-Le-Puy-en-Velay. Je suis persuadé qu’une telle liaison entre Firminy et Dunières pourrait avoir des répercussions importantes pour la population, en termes d’attractivité et puis également de liaison. On parle beaucoup de mobilités douces, donc il est important que l’on puisse aussi avancer dans ce domaine-là. » Convaincu des bienfaits d’une telle ligne, le maire rassure sur le coût du projet : « C’est un gros chantier. Mais nous parlons de plus en plus de la protection de l’environnement, du climat. Je reste persuadé qu’il y a un avenir au rail, y compris ici. » La ligne n’a pas été déclassée par la SNCF et pourrait donc potentiellement reprendre du service.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.