Elections européennes : le parti Les Républicains dévisse dans la Loire et à Saint-Etienne

Photo d'illustration / © Jordan Guéant - FTV.
Photo d'illustration / © Jordan Guéant - FTV.

Dans la Loire, le Rassemblement National est arrivé en tête de ces élections européennes du 26 mai 2019. A Saint-Etienne, c'est la liste Renaissance, soutenue par la République en Marche, le Modem et ses partenaires qui est arrivée en tête avec 22,46% des voix, devant la liste Rassemblement National

Par Dolores Mazzola

Dans la Loire, le taux de participation aux élections européennes du dimanche 26 mai a atteint les 50,33%. Dans ce département, c'est la liste du Rassemblement national conduite par Jordan Bardella qui arrive en tête, avec 24,56 % des suffrages. En deuxième position, La République en Marche (21,51 %), la liste d'Europe Ecologie les Verts (12,61 %). La liste de droite conduite par François Xavier Bellamy arrive en quuatrième position (10,5%) sur l'ensemble du département.
© France 3 RA
© France 3 RA


Dans la Loire, les électeurs de communes frappées par la crise ou désindustrialisées ont voté en faveur du Rassemblement National. C'est notamment le cas à Saint-Chamond, Rive-de-Gier, Firminy ou encore La Ricamarie ont placé le parti de Marine Le Pen en tête. 
 

Le Rassemblement National derrière la liste LREM/Modem à Saint-Etienne


A Saint-Etienne, l'abstention a atteint 53,70 %. C'est la liste soutenue par Nathalie Loiseau qui est arrivée en tête avec 22,46% des voix, suivie par le Rassemblement National (19,54%). En troisième position, les écologistes recueillent 14,61% des suffrages. L'Union de la Droite et du Centre ne franchit pas la barre des 10% (9,45%). 
© France 3 RA
© France 3 RA

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et Président de Saint-Etienne Métropole n'a pas caché sa déception concernant le résultat de la liste conduite par François-Xavier Bellamy crédité de 9,45% des voix dans sa ville. "Aujourd'hui, nous constatons que les LR doivent proposer, à la société, un autre modèle."  

Concernant le score du Rassemblement National au niveau national, l'élu estime que le parti de Marine Le Pen " profite sans doute d'un contexte économique et social extrêmement difficile, et des insuffisances des politiques nationales qui tardent à produire des résultats tangibles."

Gabriel Perdriau n'abandonne pas ses projets futurs...

Sur le même sujet

Les Chiliens de Lyon se sont rassemblés pour soutenir la révolte de leurs compatriotes

Les + Lus