Cet article date de plus de 3 ans

Foot 1 : Saint-Etienne toujours dans le dur à Guingamp, mais "de l'espoir" pour son nouveau coach

Malmené et à dix avant même la demi-heure de jeu, Saint-Étienne a cru grappiller un point miraculeux à Guingamp, mercredi, avant de céder dans les arrêts de jeu (2-1). Mais Jean-Louis Gasset, nommé entraîneur des Verts une heure avant le match, garde de l'espoir.
Mercredi 20 décembre : coup de théâtre. Une heure avant la rencontre contre Guingamp, pour la 19e journée de Ligue 1, Jean-Louis Gasset a été nommé entraîneur de l'AS Saint-Etienne en remplacement de Julien Sablé.

Gasset, 64 ans, n'est rien de moins que le troisième entraîneur des Verts cette saison, après l'Espagnol Oscar Garcia, démissionnaire le 15 novembre et remplacé par Sablé, dont Gasset était l'adjoint depuis un mois. En six matches à la tête des Verts, Sablé avait connu quatre défaites et deux nuls.

Alors, après un match où les Verts on cru accrocher le nul à l'extérieur, c'est forcément un sentiment bizarre qui domine. On ne saura que dans plusieurs mois si Saint-Étienne arrivera à se sauver, mais ce match à Guingamp restera forcément une date marquante dans une saison qu'on qualifiera pudiquement de rocambolesque.

La première mi-temps catastrophique des Stéphanois, ponctuée par l'expulsion de leur attaquant norvégien Alexander Soderlund pour un tacle dangereux par derrière sur Lucas Deaux (24ème), invite à penser qu'eux-mêmes sont déboussolés.

Les Guingampais n'ont pourtant pas su profiter de l'aubaine, par exemple sur la frappe du plat du pied et à l'entrée de la surface de Moustapha Diallo qui a frôlé le poteau de Jessy Moulin (16ème).

Le remplaçant de Stéphane Ruffier, expulsé contre Monaco le week-end dernier, a réussi quelques jolies parades, devant Jonathan Martins-Pereira (34ème) ou un centre-tir de Jordan Ikoko (43ème), et il a également été bien aidé par un retour de Léo Lacroix sur Marcus Coco (37ème).

Et à force de ne pas céder, Saint-Etienne a vu se présenter une occasion en or qu'Hernani, rentré peu avant, n'a pas laissée filer, mettant fin d'un tir croisé à plus de 480 minutes d'invincibilité de Kalle Johnsson (0-1, 67ème).

Malheureusement pour eux, peut-être déconcentrés par ce but inespéré, les Verts ont été distraits sur un coup-franc assez lointain de Nicolas Benezet qui a rebondi dans la surface au milieu des joueurs avant de filer dans la lucarne de Moulin (1-1, 70ème).

Et le sort décidément contraire a fini par basculer une nouvelle fois dans les arrêts de jeu en défaveur des Verts, Jimmy Briand se trouvant seul au deuxième poteau pour pousser de la tête un centre qui traînait dans la surface dans le but

Au tableau d'affichage, les défaites de Bordeaux et Toulouse font que ce revers n'a pas beaucoup d'impact au classement sur les Verts, toujours 16e avec 20 points, alors que Guingamp finit 2017 à la 8e place avec 26 points.


Ligue 1 - Guingamp-Saint-Étienne: malgré la défaite, Gasset a "beaucoup d'espoirs"
Jean-Louis Gasset (nouvel entraîneur de Saint-Étienne): "Je tire comme enseignement que 2017 est une année très difficile pour l'AS Saint-Étienne
et le scénario de ce soir en est une preuve évidente. Il y a beaucoup de boulot.

Je suis là depuis un mois et j'ai la sensation que ça fait trois ans. Mais quand nous récupèreront nos blessés, nos suspendus et si on fait un mercato intéressant, si on retrouve la solidarité et la sérénité, je peux vous dire qu'il va y avoir des jours meilleurs (...) On ne peut pas finir un match à onze. Quand je dis qu'il faut retrouver la sérénité c'est pour cela, c'est une chose primordiale.

Après, qu'est-ce que vous voulez que je reproche à mes joueurs? C'est la période qui est comme ça, il y a trois-quatre clubs qui sont dans le dur et Saint-Étienne en fait partie mais je vous dis par rapport à l'état d'esprit qui a été affiché ce soir, j'ai beaucoup d'espoir."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport as saint-etienne