Gaël Perdriau perd la moitié de ses indemnités de président de Saint-Etienne Métropole

Gaël Perdriau continuait à toucher l'intégralité de ses indemnités de président de Saint-Etienne Métropole, alors qu'il s'est mis totalement en retrait depuis décembre suite au scandale de la sextape. Des revenus que les élus ont décidé de réduire en conseil métropolitain.

C'est un paradoxe et un comble pour un élu de droite qui défend la valeur travail. Percevoir une indemnité mensuelle de 2.910 euros brut alors que Gaël Perdriau (ex-Les Républicains) s'est retiré de ses fonctions de président de Saint-Etienne Métropole depuis cinq mois. En effet, suite à son implication dans une affaire de chantage à la vidéo révélée par Mediapart, il avait déclaré le 8 décembre 2022 lors de son dernier conseil : "j'entends le besoin de certains de me voir prendre du recul. C'est la raison pour laquelle je prends la décision de me mettre en retrait total de la Métropole". Il n'y a pas eu le même empressement sur la question de l'indemnité.

Vote en conseil pour une baisse à 1.479 euros

Ce jeudi 25 mai 2023, les élus se sont prononcés à 69% pour une baisse de cette indemnité. La prime passe ainsi de 2.959 à environ 1.479 euros par mois. Soit 268,20 euros de moins qu'un SMIC pour se tenir en retrait.

Pour que ce vote soit inscrit à l'ordre du jour, 30% des 123 conseillers métropolitains ont dû signer la proposition d'Isabelle Dumestre. Si les signataires n'ont pas proposé une suppression totale de l'indemnité, c'est pour éviter le risque d'un recours administratif, car Gaël Perdriau reste légalement responsable de la métropole stéphanoise.

Mise en retrait après l'affaire du chantage à la vidéo intime

En septembre dernier, Mediapart révèle une affaire à la mairie de Saint-Etienne. Le maire Gaël Perdriau, son directeur de cabinet, un adjoint avec son amant, auraient monté un chantage contre son premier adjoint Gilles Artigues en le filmant à son insu dans une chambre d'hôtel à Paris avec un escort boy.

Perquisitions à son bureau et à son domicile, garde à vue, exclu du parti Les Républicains, le maire de Saint-Etienne et président de la métropole est dans la tourmente. Des élus demanderont sa démission. Gaël Perdriau reste accroché à son fauteuil de maire, mais consent à se mettre en retrait de la présidence du conseil de la métropole.

L'affaire judiciaire est toujours en cours d'instruction. Gaël Perdriau a été mis en examen début avril pour chantage à la vidéo intime.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité