La cagnotte destinée à sauver l'Ecopôle du Forez a rassemblé un peu plus de 50.000 euros

L'Ecopôle du Forez, réserve ornithologique sauvage située en bord de Loire, est menacée de fermeture définitive. Une cagnotte en ligne a été lancée par France Nature Environnement Loire, propriétaire et gestionnaire du site. 50 000 euros ont été récoltés, le site va pouvoir rouvrir prochainement.

Ecopôle du Forez
Ecopôle du Forez © France tv

Dans la Loire, au cœur de la Plaine du Forez, à environ 40 km de Saint-Etienne, l'Écopôle du Forez permet de découvrir la nature des bords de Loire. Ces anciennes gravières ont été transformées en réserve ornithologique à la fin des années 80, réaménagées en étangs et en forêt alluviale. Des lieux d'affût permettent également d'observer la vie sauvage. Mais le site de plus 500 hectares est fermé depuis le début de la crise sanitaire Covid. "Un crève-coeur" pour son fondateur Raymond Faure. 

Une cagnotte en ligne a été lancée en janvier par France Nature Environnement Loire (ex-Frapna) sur la plateforme en ligne Hello asso, pour sauver le site. France Nature Environnement Loire avait fixé l’objectif à 50.000 euros. L’idée d’une souscription était née alors que l’Écopôle du Forez rencontrait d’importantes difficultés en raison notamment de la crise sanitaire. Pari réussi : cet appel à l'aide a permis de recueillir plus de 50.720 euros à ce jour. Au total, près de 750 personnes ont participé, avec des dons allant de 5 à 1.500 euros. Après plus d’un an de fermeture, le site (qui n'avait pas pu rouvrir en mai 2020) s’apprête donc à ouvrir à nouveau ses portes dans les prochaines semaines.

Solidarité pour le zoo de Saint-Martin-la Plaine : un élan de générosité

Le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine va rouvrir ses portes le 19 mai prochain. La nouvelle ne manquera pas de réjouir les amoureux des lieux. Fermé aux visiteurs à cause de la situation sanitaire, ce parc se trouvait en difficulté. A la lecture d'un article consacré à la naissance d'un bébé gorille baptisé Yzia au sein du parc, certains habitants ont réalisé que l'espace zoologique risquait de ne pas sortir indemne de la crise sanitaire. Le parc est fermé mais il a tout de même besoin de 150.000 euros par mois pour fonctionner. Avec la fermeture imposée par la crise sanitaire, le parc se retrouve dans une véritable impasse financière, obligé de puiser dans ses réserves.

La situation a ému des habitants de la vallée du Gier. Après la prise de conscience, le passage à l’action. L'idée d'une cagnotte est née sur un groupe Facebook d'habitants de Rive-de-Gier. Elle est rapidement ouverte sur la plateforme Leetchi afin de récolter des fonds et donner un coup de pouce à Pierre Thivillon, fondateur du parc, et son équipe. La cagnotte accessible jusqu'au dimanche 28 mars dernier a permis de récolter près de 85.000 euros. Un geste de solidarité qui a touché l'équipe du parc et son fondateur Pierre Thivillon.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature