La Talaudière : 30 mois ferme pour le détenu qui avait agressé une surveillante le 13 avril dernier

Publié le Mis à jour le

30 mois de prison ferme et 5000€ d'amende. C'est la peine prononcée ce 5 mai 2021 par le tribunal de Saint-Etienne contre un détenu de la prison de La Talaudière. Il avait agressé une surveillante le 13 avril. Les faits étaient intervenus dans une période de tension dans l'établissement. 

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne a prononcé ce mercredi 5 mai une peine de 30 mois de prison ferme et 5000 euros d'amende contre un détenu d'une trentaine d'année. Il avait agressé une surveillante de la prison de la Talaudière, le 13 avril dernier.

La victime, âgée de 53 ans, avait été agressée avec de l'eau de javel.

"Le détenu lui a jeté de la javel à la figure, puis lui a porté un coup de poing à la figure, avant de lui enfoncer les doigts dans les yeux et d'essayer de la mordre au cou, tout comme il a mordu un de nos collègues à un mollet", racontait alors Jean-Luc Perrot, représentant du syndicat Ufap-Unsa du centre pénitentiaire.

Les faits s'étaient produits alors qu'un climat de tension s'était développé dans l'établissement pénitentiaire dans les jours précédents.

Le 3 avril, plusieurs dizaines de détenus avaient refusé de quitter la cour de promenade et de réintégrer leur cellule. Ils réclamaient notamment "plus de consoles de jeux, la suppression des plexiglass au parloir et davantage de nourriture à la cantine", a précisé la même source. Dans ce contexte de tension, l'équipe du matin avait refusé de prendre son service. Selon Jean-Luc Perrot, l'administration pénitentiaire avait accepté après cette agression de transférer dans d'autres prisons plusieurs détenus dont le comportement posait problème, comme elle l'avait déjà fait après la rébellion du 3 avril.