Loire : une antenne 5g d'Orange créé la polémique, à proximité de plusieurs habitations

La future implantation d'une antenne de téléphonie mobile Orange suscite la polémique dans la Loire à Sainte-Colombe-sur-Gand, à cause de sa proximité avec un hameau et quelques habitations qui vont se retrouver aux premières loges. La mairie demande l'éloignement de la structure.

Les travaux devraient commencer prochainement dans ce champ de St-Colombe-sur-Gand (Loire) pour implanter une antenne, 3G et 4G selon Orange, 5G selon la mairie qui se base sur des documents officiels.
Les travaux devraient commencer prochainement dans ce champ de St-Colombe-sur-Gand (Loire) pour implanter une antenne, 3G et 4G selon Orange, 5G selon la mairie qui se base sur des documents officiels. © FTV

L'antenne de téléphonie mobile d'Orange dans un champ sur la commune de Sainte-Colombe-sur-Gand (Loire) n'a pas fini de faire parler d'elle. La mairie a reçu au printemps 2020 un dossier de déclaration préalable pour l'installation de cette antenne, sur le lieu-dit Régny. Elle devrait mesurer 33 m de haut pour assurer le déploiement de la 5G le long de l'autoroute A89 (Lyon-Clermont). Il s'agit d'une antenne 3 et 4G nous précise Orange, mais le 1er adjoint au maire insiste, preuve à l'appui, en parlant d'une antenne "penta-ondes", donc compatible pour la future 5G.

Un hameau situé juste à côté

La mairie voit d'un très mauvais œil cette installation à cause de la proximité de certaines habitations, à environ une centaine de mètres de distance seulement, dans un secteur déjà touché par le passage de l'autoroute A89 entre Clermont-Ferrand et Lyon. La mairie s'est déjà orientée vers la Communauté de Communes Forez-Est qui traite les dossiers d'urbanisme sur le territoire. Selon elle aucune règle d'urbanisme ne peut interdire de l'installation de ce pylône, puisque ce projet ne nécessite qu'une déclaration préalable et non un permis de construire.

Un surcoût de 31.000 €

La mairie a parallèlement informé les riverains de ce projet via une réunion publique d'information à la salle des fêtes en septembre 2020. Un collectif de riverains de Saint-Just, Sainte-Colombe et d'autres communes environnantes a existé pendant un moment. La mairie et le collectif ont demandé à Orange de déplacer l'antenne de 300 mètres pour l'éloigner des habitations, tout en restant sur la même parcelle de terrain.

Mais un tel éloignement implique une extension du réseau électrique avec un surcoût de 31.000 € selon Orange. La société aurait précisé à la mairie ne pas prendre en charge ce budget. De son côté la mairie a indiqué qu'elle ne verserait pas un seul centime dans cette installation. Elle n'a d'ailleurs jamais signé la déclaration de travaux selon nos informations.

Sur cette carte, l'antenne de téléphonie d'Orange doit être installée au niveau de ce rond rouge, avec une emprise au sol de plus de 20m2, et une hauteur de 33 mètres. Surtout les premières habitations sont à une centaine de mètres de distance seulement.
Sur cette carte, l'antenne de téléphonie d'Orange doit être installée au niveau de ce rond rouge, avec une emprise au sol de plus de 20m2, et une hauteur de 33 mètres. Surtout les premières habitations sont à une centaine de mètres de distance seulement. © FTV

"On a très peu de recul sur l'effet des ondes"

Pour l'instant l'antenne devrait donc se construire à l'endroit initialement prévu, "à proximité des habitations" nous précise le 1er adjoint Nicolas Rey. "Ce qui nous fait peur, c'est que les opérateurs de la 5G n'ont pas l'obligation de mutualiser leurs antennes. Demain ça peut être Free, Bouygues ou d'autres qui viendront aussi poser leurs antennes. Avec la 5G, il faudra les multiplier ces antennes."

Comme à chaque dossier de ce type ou presque, les inquiétudes pour la santé sont très nombreuses. "On a très peu de recul sur l'effet des ondes de la 5G" nous explique l'élu; "Je pense aux riverains de l'autoroute. A chaque kilomètre, il faudra une antenne de 30 mètres de haut ?! Ça interpelle. Il y a une réelle inquiétude. J'ai lu des enquêtes très inquiétantes. Ça n'est jamais rassurant."

A l'heure où nous publions ce slignes, nous sommes toujours en attente de précisions et de réponses de la part de la société Orange.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies économie polémique société téléphonie