Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : à Saint-Etienne, le maire sortant G.Perdriau affrontera une alliance gauche /écologiste

A Saint-Etienne, le maire sortant Gaël Perdriau n'a pas été réélu au soir du 15 mars mais s'est retrouvé en ballottage très favorable. Derrière l'élu qui brigue un deuxième mandat, le candidat PS Pierrick Courbon soutenu par l'écologiste Olivier Longeon. Ils unissent leurs forces pour le 2nd tour.

Hôtel de Ville de Saint-Etienne
Hôtel de Ville de Saint-Etienne © France tv

Ce mercredi 3 juin, à Saint-Etienne, Olivier Longeon et Pierrick Courbon ont officialisé l'alliance des forces de gauche et des écologistes pour remporter la ville de Saint-Etienne lors du  deuxième tour des élections municipales organisé le 28 juin prochain.
 

Le maire sortant en ballottage très favorable 


Voilà plus de trois mois, le premier tour du scrutin municipal avait placé le maire sortant de droite Gaël Perdriau en tête, avec près de 47% des suffrages exprimés. Le maire, qui brigue un deuxième mandat à la tête de Saint-Etienne, n'était pas réélu dès le premier tour mais avait frôlé la victoire. En ballottage très favorable, Gaël Perdriau distançait largement le candidat de gauche Pierrick Courbon, crédité au soir du 15 mars de 21,31% des voix. Quant au candidat d'Europe Ecologie Les Verts, Olivier Longeon, il se plaçait au troisième rang avec 12,42% des voix. Pour le premier tour, huit listes étaient en lice dans la capitale ligérienne. 

Une des surprises du scrutin dans la Loire: avec moins de 10% des voix, la candidate du Rassemblement National Sophie Robert n'était pas en mesure de se maintenir au deuxième tour. Quant au candidat soutenu par le parti présidentiel, l'ancienne gloire de l'AS Saint-Etienne Patrick Revelli, il n'avait pas réussir à franchir la barre symbolique des 5%. Les trois autres petites listes en lice, toutes trois confondues, avait rassemblé près de 1500 voix (un peu plus de 5%) au total. 
 

Une alliance entre la gauche et les écologistes à Saint-Etienne

 
Olivier Longeon et Pierrick Courbon, le candidat écologiste et le candidat de gauche (arrivé en 2e position le 15 mars dernier) donnaient une conférence de presse commune ce mercredi 3 juin
Olivier Longeon et Pierrick Courbon, le candidat écologiste et le candidat de gauche (arrivé en 2e position le 15 mars dernier) donnaient une conférence de presse commune ce mercredi 3 juin © France tv

Il n'y aura donc pas de triangulaire à l'occasion de ce deuxième tour des municipales à Saint-Etienne mais bien un duel, Olivier Longeon et Pierrick Courbon ayant décidé d'unir leurs forces pour faire barrage au maire sortant et lui ravir la villeUn rapprochement officialisé devant la presse ce mercredi 3 juin mais qui avait été décidé très tôt, dès le lendemain du premier tour. Pierrick Courbon évoque une union "naturelle" car "les convergences et les complémentarités entre nos projets respectifs étaient évidentes".

Avec un tiers seulement des suffrages recueillis au premier tour, Verts et Socialistes n'auront pas la tâche facile. D'autant que la liste qui fera face à Gaël Perdriau ne pourra compter que sur de minces réserves de voix à gauche. Outre sa large avance, Gaël Perdriau a beaucoup plus occupé le terrain médiatique que ses opposants.
La liste conduite par la gauche et les écologistes a-t-elle une chance face au maire sortant qui était par ailleurs donné favori lors de la campagne du premier tour?

Pour Pierrick Courbon, "tout est possible" si l'on raisonne en termes de voix et non de pourcentages. Au premier tour, le maire sortant avait été crédité de 12 984 voix. Olivier Longeon avait engrangé 3440 voix et Pierrick Courbon, 5901 voix. "Si vous additionnez l'ensemble des voix de la gauche et des écologistes, l'écart avec le maire sortant n'est pas significatif. On est à moins de 3000 voix sur plus de 90 000 électeurs..." a précisé le candidat. 

Optimisme affiché également pour Olivier Longeon : "Nous battrons le maire sortant et nous allons développer après à la mairie, une alternance qui sera écologiste, sociale et démocratique... Nous aurons une municipalité qui luttera réellement contre le dérèglement climatique."

De son côté, le maire sortant Gaël Perdriau qui tacle l'exercice de ses concurrents dans un récent communiqué: "La liste « Préférons le défi » que je conduis, arrivée en tête avec 47 % des voix, se présentera devant les Stéphanoises et Stéphanois, dans la même configuration qu'au 1er tour, avec les mêmes colistières et colistiers et dans le même ordre. Il n'a été procédé à aucune modification, aucune éviction, aucun marchandage, aucune négociation, aucun changement de dernière minute. Contrairement à d'autres, après le 1er tour et la crise sanitaire, nous ne renonçons à rien. ."
 

Questions autour du 2nd tour des municipales 


Restent plusieurs inconnues à commencer par le taux de participation pour ce 2e tour, après plusieurs mois de confinement, une crise sanitaire inédite, la difficulté pour les candidats à mener une campagne traditionnelle et des perspectives économiques peu réjouissantes. Lors du premier tour, Saint-Etienne n'avait pas échappé pas à la chute libre de la participation avec seulement 32 % d'électeurs qui s'étaient rendus aux urnes. Qu'en sera-t-il le 28 juin ?

Autre interrogation qui pèsent sur le second tour: comment vont se comporter les électeurs stéphanois qui ont donné leur bulletin au Rassemblement National le 15 mars dernier ? Même question concernant les citoyens qui ont voté en faveur du candidat soutenu par le parti LREM? Ce sont un peu plus de 3800 électeurs au total qui pourraient peser le jour J. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter