Nuit du Droit 2023 : enquête au palais de Saint-Etienne et reconstitution de procès à Bourg-en-Bresse

Le droit... Pour la plupart d'entre nous, c'est une sorte de forêt touffue et mystérieuse, peuplée de textes abscons et de personnages hiératiques en robe. Bref, le droit, à moins d'être le Garde des Sceaux, on en ignore à peu près tout. C'est précisément pour démystifier le droit qu'a été créée la Nuit du Droit en 2018.

Que seraient nos vies sans le droit ? Une jungle. Déjà que... Le droit régit nombre d'aspects de nos vies. Sans le droit, c'est la loi du plus fort qui s'impose. Le droit est censé protéger les libertés, permettre le règlement (pacifique) des conflits et assurer le bon fonctionnement de la vie d'une société, qu’il s’agisse des individus ou des organismes qui encadrent la vie économique et sociale. Et pourtant, c'est une discipline que nous connaissons fort mal.

Le 4 octobre, date anniversaire de la Constitution

Depuis 2018, chaque année, la nuit du 4 octobre est dédiée partout en France à la célébration du droit. Pourquoi le 4 octobre ? Parce que cette date marque l'anniversaire de la Constitution française. L'idée de cette Nuit annuelle du Droit, c'est que tous les acteurs et professionnels (avocats, magistrats, juristes, enseignants, etc), tous ceux qui le créent, l'enseignent ou l'appliquent, permettent au public de mieux comprendre ce que sont le droit, ses principes, ses institutions et ses métiers. Sans barrière.

Ce 4 octobre 2023, pour leur première participation, la faculté de droit de l'université de Saint-Etienne, le tribunal judiciaire, le conseil départemental de l’accès au droit et le barreau de la ville ont opté pour une découverte plutôt ludique de l'univers impitoyable du droit, en organisant une "murder party", qui consiste à résoudre une énigme policière, sous la forme d'un jeu de rôle.

Un escape game en plein procès

Le palais de justice de Saint-Etienne tout entier va devenir pour quelques heures le terrain de jeu des enquêteurs amateurs, de la salle des assises à celle des pas perdus. Le scénario est plutôt bien ficelé : toutes sortes d'événements imprévisibles vont survenir pendant le procès d'un chef mafieux au tribunal de Saint Etienne. Happening policier et tension judiciaire...

Pour le public, il s'agira de résoudre une enquête en allant interroger tous les acteurs d’un procès pénal : procureur, avocats, journalistes, accusé, témoins. Une enquête conçue par une société spécialisée dans la conception d'escape games et à laquelle on peut participer dès l'âge de 12 ans. Des groupes de trois à six enquêteurs seront constitués et le jeu démarrera à partir de 19 heures 15, ce mercredi 4 octobre. Au total, quelque 600 personnes devraient participer à l'événement, animé par une vingtaine de comédiens, parmi lesquels des magistrats !

À Bourg-en-Bresse, reconstitution du procès d'Omar Raddad 

Autre salle, autre ambiance pour la Nuit du Droit à Bourg-en-Bresse dans l'Ain. Pas de jeu, mais une proposition très didactique d'éducation à la justice, au théâtre de Bourg. Le tribunal judiciaire de Bourg-en-Bresse, en partenariat avec le Conseil départemental de l'accès au droit (CDAD de l’Ain) et le campus de Bourg-en-Bresse, présentera ce qu'est un procès d'assises, avec les interventions de professionnels du monde judiciaire.

Puis, les étudiants en droit du campus de Bourg reconstitueront un procès extrêmement médiatisé il y a près de 30 ans : celui d'Omar Raddad, ce jardinier accusé de meurtre, condamné en 1994 à 18 ans de réclusion criminelle, avant de bénéficier d'une libération conditionnelle en 1998.

Au total, la Nuit du Droit 2023 propose près de 200 manifestations dans plus d'une centaine de villes. L'occasion pour tout un chacun d'aller toucher du doigt que sans le droit, tout irait de travers...

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité