Sébastien Chenu, nouveau porte-parole du Front national, rencontre les militants à Givors

le porte-parole du Front National est intervenu dans un restaurant de Givors / © Sylvie Adam
le porte-parole du Front National est intervenu dans un restaurant de Givors / © Sylvie Adam

Le Front National revoit ses bases. Après la défaite de leur leader Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, les militants ont reçu un questionnaire de 80 questions les invitant à s'exprimer sur la doctrine du parti. 

Par Yannick Kusy

Europe, immigration, alliances... et même nom du parti, tous les thèmes sont abordés dans ce questionnaire envoyé par courrier aux 80 000 adhérents revendiqués par le parti.

Les réponses à ces questions devraient servir à Marine Le Pen pour annoncer la ligne à suivre lors du futur congrès prévu l'an prochain.
Dans ce cadre, la candidate à la dernière présidentielle a nommé 18 "ambassadeurs" parmi ses élus, chargés d'aller à la rencontre des adhérents, afin de les inciter à participer à cette consultation.

Ce jeudi 7 décembre, le conseiller régional d'Auvergne Rhône-Alpes Antoine Melliès, qui fait partie de ces ambassadeurs, organisait une réunion dans son fief, à Givors, où il est également conseiller municipal.

Une cinquantaine de militants est venue assister à cette réunion dans un restaurant, à laquelle participait également l'un des trois nouveaux porte-paroles du Front National Sébastien Chenu, par ailleurs député du Nord. 

Parmi les thèmes abordés dans le "questionnaire de rénovation", Sébastien Chenu est notamment revenu sur les alliances possibles avec son parti. L'ancien membre de l'UMP n'hésite pas à proposer des ouvertures avec des partis de tous bords, gauche comprise.
Sébastien Chenu en réunion FN à Givors
Le nouveau porte-parole du FN prône des ouvertures... même à gauche - Yannick Kusy et Sylvie Adam

 

Sur le même sujet

Lyon : Une voiture folle pénétre sur les pistes de l'aéroport

Les + Lus