Tour de France 2022 : les agriculteurs de la Loire en profitent pour faire leur pub

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K. Un reportage de Cédric Lepoittevin et Claire Exbrayat

Chaque étape du Tour de France met en valeur notre territoire, nos villes, nos campagnes. La 13e étape arrive à Saint-Etienne, une occasion en or pour les agriculteurs de la Loire, qui en ont profité pour lancer une opération de recrutement.

En partenariat avec le Tour, la FDSEA de la Loire s’est lancée dans la réalisation d’une fresque géante pour une opération séduction. Objectif : informer sur les difficultés qu'elle rencontre pour recruter les agriculteurs d'aujourd'hui et de demain.

Une œuvre constituée de produits locaux

Jusqu’à la dernière minute, ils ont ratissé, rassemblé des bottes de foin, donné forme à un smiley géant dans un champ sur la commune de Lorette où doit passer Le tour.

Tout doit être parfait avant le passage des coureurs et surtout de l'hélicoptère qui survole la route avec les cyclistes et dévoile aux téléspectateurs les paysages.

Depuis mardi, une quinzaine d’agriculteurs se relaient pour réaliser une fresque éphémère. La ville  de Lorette a été sélectionnée pour être la vitrine ligérienne de l’étape pour ce projet, fait de matériaux recyclés, issus des exploitation.

Râteau à la main, Laurent Fond est agriculteur à Farnay, il est aussi chargé du projet de fresque géante, alors il s'applique. "Faut qu'on voit le moins de trace possible pour que l'on voit bien la fresque", explique-t-il.

"Le smiley porte une casquette rouge et blanche du tour de France et nous on a mis des fruits, des cerises et des fraises et on a voulu faire un petit clin d'œil à la problématique de la guerre en Ukraine, avec un cœur et les couleurs du drapeau."

Un appel urgent pour la relève

Les cerises et les fraises symbolisent la production locale de la vallée du Gier, mais au-delà de la prouesse artistique, les agriculteurs lancent un appel, une invitation.

François Garrivier est producteur de viande bovine à Grézolles, les problèmes de recrutement l'inquiète. "On a plus de la moitié des nos exploitations sur le département de la Loire qui vont être à renouveler dans les 10 prochaines années, donc potentiellement il nous faut 2 000  chefs d'exploitations à trouver, c'est un vrai challenge" conclut-il. 

Le message, vu du ciel, sera retransmis dans 190 pays, autant d'opportunités de recrutement.

 Les fresques réalisées durant le Tour font l’objet d’un concours national sur internet…