VIDEO. Cinq ans après la mort de Johnny Hallyday, rencontre avec sa plus grande fan

Publié le
Écrit par France 3 Rhône-Alpes

À Charlieu dans la Loire, Nathalie est une fan inconditionnelle de Johnny Hallyday. Pour le 5e anniversaire de la mort du chanteur, ce 5 décembre 2022, elle a même le droit à un privilège : écouter en boucle les chansons de l'artiste sur son lieu de travail.

Pour certains, le cinquième anniversaire de la mort de Johnny Hallyday ce 5 décembre 2022 est l'occasion de réécouter quelques-uns de ses titres. Pour Nathalie, la playlist est la même qu'à l'habitude, sauf qu'elle a le droit à un privilège : mettre en boucle des chansons de Johnny dans son atelier de la manufacture Létol à Charlieu dans la Loire. 

Cette femme est une fan inconditionnelle du chanteur. Elle porte littéralement le souvenir de Johnny Hallyday sur elle. "J'ai une chevalière à l'effigie de Johnny, un petit bracelet en force de cœur, un pendentif et puis un tatouage avec ses initiales. C'est de l'amour franchement, et plus ça va plus c'est de l'amour. C'est le deuxième homme de ma vie. Le premier, c'était mon père et le deuxième c'est Johnny", déclare elle. 

Cinq ans après la mort de Johnny Hallyday, rencontre avec sa plus grande fan. ©France 3

Deux jours de Johnny en boucle par an

Elle se rend bien compte que tout le monde ne partage pas son avis sur Jean-Philippe Smet, mais Nathalie se moque bien de l'avis des autres. "Il y en a qui comprennent et d'autres pas du tout, mais je m'en fous", rigole-t-elle. C'est le cas de sa collègue de travail, qui dit, d'un ton très sérieux, avoir hâte de rentrer chez elle pour ne plus à écouter les tubes de Johnny Hallyday. Car Nathalie a le droit d'écouter deux fois par an les tubes de Johnny sur son lieu de travail : le 5 décembre et le 15 juin (jour de la naissance de Jean-Philippe Smet). "J'essaye d'entraîner les gens avec moi dans mon délire, mais ça ne marche pas", avoue Nathalie, qui relance sa playlist avec son titre préféré : Quelque chose de Tennessee

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité