Johnny Hallyday : à Clermont-Ferrand, un concert hommage diffusé en streaming

Lundi 15 juin, l’orchestre Bernard Becker va diffuser un concert hommage à Johnny Hallyday en streaming. Le spectacle a été enregistré à Royat, près de Clermont-Ferrand, il y a quelques jours. Le 15 juin 2020 l’idole des jeunes aurait eu 77 ans.
 
David Becker est le chanteur de la formation qui propose un concert hommage à Johnny Hallyday le 15 juin en streaming.
David Becker est le chanteur de la formation qui propose un concert hommage à Johnny Hallyday le 15 juin en streaming. © Jessica Teyssou

C’est un concert hommage à Johnny Hallyday un peu particulier qui va être diffusé lundi 15 juin en streaming sur Internet. Le spectacle « Happy birthday Johnny », joué par l’orchestre Bernard Becker, a été enregistré le 2 juin dernier à l’Avan.C de Royat près de Clermont-Ferrand. Sa diffusion coïncide avec l’anniversaire de Johnny Hallyday. Le taulier aurait eu 77 ans ce lundi 15 juin.

Un hommage devenu une habitude

Rendre hommage au chanteur disparu en 2017 est devenue une habitude pour l’orchestre auvergnat. David Becker, chanteur de la formation et directeur de Becker’s prod, raconte : « Depuis 3 ans on fait un concert hommage avec l’orchestre Bernard Becker. On en a fait à l’Opéra, à la Maison de la Culture et au Cosmo. On essaie de rendre chaque année hommage à Johnny. Là, malheureusement, avec le confinement, notre tournée a été fortement compromise. Je voulais faire une date rapidement après cette sortie de confinement, tout en respectant les consignes sanitaires. J’avais envie de retrouver l’équipe, de refaire de la scène et de repartager de la musique avec nos copains musiciens ».

Une heure 45 de spectacle

Sur scène, les 6 musiciens, entourés de 4 techniciens et de 6 caméramen, ont interprété un spectacle d’1 heure 45, dans les conditions du direct. Un savant mélange des incontournables de l’idole des jeunes et de succès plus discrets. David Becker affirme : « Il y a les grands classiques réarrangés à notre sauce, comme « Que je t’aime », « L’envie », « Gabrielle » « Toute la musique que j’aime » et des chansons un peu moins connues, que les fans apprécient. On essaie de ne pas faire que les standards. Il y a deux titres du dernier album posthume, des ballades assez vieilles des années 60 ».

Il n'y a aucune imitation

Pas moins de 25 titres seront interprétés. Pour le chanteur, il n’est pas question de jouer les sosies. David Becker est formel : « Mon père m’a communiqué sa passion pour Johnny. Avec un tel artiste, on peut réinterpréter à sa façon. Il y a de la place pour l’énergie et l’interprétation, plus que chez d’autres chanteurs français. On n’essaie pas de lui ressembler vocalement ni d’être une pâle copie. On tente de lui être fidèle, en visant un spectacle à la hauteur de ce qu’il était. Il n’y a aucune imitation ».

Une saveur particulière

Le spectacle a pu être monté grâce à une campagne de financement participatif lancée sur Internet. Elle pourra ainsi venir en aide aux intermittents mobilisés pour le concert et privés de cachets pendant de nombreuses semaines à cause de la crise sanitaire. Mais, en raison des mesures de confinement dues au coronavirus COVID 19 qui frappent encore les salles de spectacle, chanter devant une salle vide n’a pas la même saveur. David Becker espère rapidement retrouver la chaleur des salles combles : « Chanter dans une salle vide est très bizarre. Dès que le morceau est fini, normalement il y a les applaudissements, cette présence du public. Quand on chantait dans des salles, habituellement on ressentait le silence du public, mais là c’était un silence assez oppressant. Mais il ne faut pas que l’on s’habitue à jouer devant personne. Il faut que le spectacle vivant redevienne une habitude ».

Des concerts qui reprennent

Une habitude que l’orchestre Bernard Becker retrouvera bientôt. Il se produira le 19 juin à l’Indian Saloon de Riom et proposera un nouvel hommage à Johnny Hallyday lors d’un concert symphonique avec 40 musiciens le 5 décembre à la Maison de la culture à Clermont-Ferrand. Pour patienter, il vous reste le concert en streaming, sur YouTube ou Facebook. Les organisateurs hésitent encore à le faire débuter à 20h30 ou à 21h ce lundi 15 juin.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
johnny hallyday concerts culture musique réseaux sociaux société