Lyon : encore 7 000 foyers privés d'électricité dans le Rhône et la Loire

En soirée encore 4500 clients sont privés d'électricité dans la Loire et 2600 dans le Rhône d'après les chiffres donnés par Enedis. Des coupures dues aux conséquences des grosses chutes de neige tombées dans la nuit du 29 octobre.
© photo ENEDIS
Il reste plusieurs milliers de foyers privés d'électricité suite aux chutes de neige : 4500 dans la Loire et 2600 dans le Rhône. 
Les communes touchées sont situées dans l'ouest du département du Rhône autour de Tarare. Quant à la Loire, les communes impactées sont celles du Beaujolais, contiguës au département du Rhône mais aussi à l'ouest de Saint-Etienne comme Roche-La-Molière.
 
Et pour les "sinistrés", le temps est long. Comme cette jeune maman, qui habite Epercieux Saint-Paul près de Feurs (Loire) avec son mari et sa petite fille de 15 mois et nous écrit ce mercredi matin sur la page Facebook de France 3 Rhône-Alpes.
"Nous sommes sans électricité depuis 23 heures le 29 octobre. On n’a aucune solution de relogement et les hôtels autour affichent complets.
On a perdu nos denrées alimentaires évidemment et nous ne pouvons pas manger chaud, ni nous laver...Il est 5h du matin, nous sommes toujours lamentablement dans le noir. Les intempéries étaient annoncées, l’anticipation aux abonnés absents. C’est juste le témoignage d’une maman, inquiète et totalement déçue de constater qu’on nous laisse livrés à nous mêmes sans la moindre information." En fin d'après-midi, le courant était enfin revenu à Epercieux St-Paul.


Car les techniciens ont été à pied d'oeuvre toute la journée et selon Enedis, 90 % des lignes touchées auraient déjà été ré-alimentées. "Un exploit en une trentaine d'heures" selon la direction de l'entreprise publique. 300 techniciens de la région étaient sur le terrain. Ils ont été rejoints par une soixantaine d'autres agents, venus de régions voisines, ce qu'Enedis appelle sa Force d'intervention Rapide Electricité.

Le drone pour repérer les pannes  

Le phénomène neigeux est bien connu de ces spécialistes. Un cas de "neige collante", qui se compacte et devient très lourde notamment sur les arbres encore en feuilles à cette saison et qui entraîne des chutes de branches sur les lignes. 
Et pour effectuer un diagnostic des dégâts, Enedis a de plus en plus recours à des drones, ses agents étant formés au pilotage. Les petits appareils leur permettent de repérer les lignes en difficulté sur des zones plus étendues et plus difficilement accessibles. Le secteur d'Yzeron par exemple a pu être ré-alimenté dans l'après-midi sous les yeux de Philippe Rejany, Alex Gouty et Alain Jourdan de France 3 Rhône-Alpes.

 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo énergie environnement société