Cet article date de plus de 8 ans

Maintien du contrôle judiciaire du mari de Jeannie Longo

Patrice Ciprelli reste sous contrôle judiciaire. Le mari et entraîneur de la cycliste Jeannie Longo avait demandé la levée de cette procédure. La Cour d'appel de Grenoble s'y oppose après avoir notamment entendu la FFC.
La demande de levée de contrôle judiciaire de Patrice Ciprelli a été rejetée par la cour d'appel de Grenoble
La demande de levée de contrôle judiciaire de Patrice Ciprelli a été rejetée par la cour d'appel de Grenoble © France 3 Alpes
"Il n'y a pas une quelconque volonté d'atteindre Jeannie Longo par ricochet", a déclaré à l'Agence France Presse l'avocat de la Fédération Française de Cyclisme, partie civile dans cette affaire. Me Paul Mauriac a ajouté que la fédération suivrait "attentivement la procédure jusqu'au bout". 

La défense de Patrice Ciprelli n'était pas joignable ce jeudi 11 avril dans l'après-midi.

Suspendu de ses fonctions d'entraîneur professionnel, M. Ciprelli ne peut plus entraîner sa femme, championne olympique 1996 et doyenne du cyclisme français.

M. Ciprelli avait obtenu, il y a quelques semaines, la restitution de son passeport et l'autorisation de circuler hors de France, dans le cadre d'un assouplissement de son contrôle judiciaire.

Le mari de Jeannie Longo, qui a reconnu avoir acheté de l'EPO pour son usage personnel, avait été mis en examen le 10 février 2012 et laissé libre sous contrôle judiciaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice sport