Une marche blanche en hommage à Grégory tué à Echirolles

Une marche blanche était organisée, ce mercredi 11 novembre, en hommage à Grégory. Le jeune originaire de Pont-de-Claix a été tué à Echirolles par un passant qui l'a attaqué à l'arme blanche. L'agresseur est toujours recherché. 

© Xavier Schmitt. France Alpes
La marche blanche est partie à 14 heures du stade Pablo Picasso, à Echirolles. Plusieurs milliers de personnes ont accompagné la famille de Grégory sur les lieux où leur fils a été poignardé en pleine journée, à deux pas d'un petit centre commercial. Devant une stèle improvisée, la mémoire du jeune homme de 18 ans, presque 19, a été honoré dans les sanglots.

Le 5 novembre, Grégory a été tué vers 12h45, après un accident à hauteur d'un feu de signalisation, avenue de Grugliasco, à Echirolles. Le jeune automobiliste venait d'accrocher une ambulance. Un piéton est alors intervenu et a eu une altercation avec le conducteur. Il l'a ensuite frappé à quatre reprises avec une arme blanche, avant de s'enfuir.

En tête du cortège ce mercredi, les parents de Grégory, ses proches, puis des milliers de personnes, de toutes générations, habitants d'Echirolles et des alentours, le plus souvent silencieux. Beaucoup sont inquiets devant cette violence récurrente dans une commune déjà meurtrie par les meurtres de Kevin et Sofiane, en 2012. "Plus jamais ça", ont une fois encore lancé les participants à cette marche pleine d'émotion.

L'agresseur de Grégory, qui pourrait être un jeune homme, est toujours recherché. La police a lancé un appel à témoins. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter