• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A Marcillat-en-Combrailles (Allier), un centre social rural accueille des personnes âgées durant l’hiver

A Marcillat-en-Combrailles (Allier), un centre social rural accueille des personnes âgées durant l’hiver
La commune de Marcillat-en-Combrailles est la seule du département de l’Allier à posséder ce type de structure. Mais elle a toutefois de moins en moins de pensionnaires et doit s’adapter. Intervenants : Simone Goyon, Pensionnaire / Robert Goyon, Pensionnaire / Elodie Beaulaton, Auxiliaire de vie / Elisabeth Léonard, Belle-fille de Aimé et Hélène Léonard / Maria Correia, Présidente du centre social rural / Yvette Michard, Pensionnaire / Béatrice Martinet, Aide médico-psychologique / Jean Pérain, Pensionnaire. - France 3 Auvergne - VINOT Stephanie, MARTINET Olivier, BORTOLAZZO Laurent, MALFRAY Gilles

La commune de Marcillat-en-Combrailles est la seule du département de l’Allier à posséder ce type de structure. Mais elle a toutefois de moins en moins de pensionnaires et doit s’adapter.

Par Marc Taubert

Une nouvelle journée commence au centre social rural de Marcillat-en-Combrailles. 12 personnes âgées sont venues passer un petit bout d'hiver ici dans cet hébergement ouvert uniquement pour la saison froide.

Il y a Simone et Robert Goyon, 91 ans. Ils sont arrivés la veille. Monsieur sort d'une hospitalisation de 15 jours. Au bout de 70 ans de mariage, ils sont inséparables, ils ne se voyaient pas l'un sans l'autre, et Madame a suivi son mari dans sa convalescence.

Depuis 1974, le centre social propose dès novembre un hébergement pour les personnes âgées. Il est équipé aujourd'hui de 18 chambres.

Un hébergement de dépannage en attendant de trouver une solution plus durable. Aimé et Hélène Léonard, 91 ans, sont en attente d'une place en maison de retraite. Ils vont rester ici jusqu'en avril au grand soulagement de leurs enfants.

© France 3 Auvergne
© France 3 Auvergne

Le centre ne fait plus le plein


Il y a 40 ans, à sa création, cet hébergement d'hiver avait trouvé tout son sens : les personnes âgées vivaient parfois seules, sans aide extérieure, dans des logements sans confort. Elles venaient passer l'hiver ici au chaud. Mais depuis quelques années, le centre ne fait plus le plein.

Yvette, elle, est venue ici chercher de la compagnie. Inactive chez elle, elle est transformée  depuis qu'elle est arrivée au centre.

Ces papies-mamies ont 9 personnes pour s'occuper d'eux. Certains n'en sont pas à leur premier hiver ici, comme Jean Perain, 89 ans. Il s'y sent bien et a même gardé son humour !

Aujourd'hui avec la société qui change, le centre d'hébergement a besoin d'évoluer. Pour avoir plus de pensionnaires, il est question de l'ouvrir toute l'année.

Sur le même sujet

Toujours sans nouvelles de Lorraine, disparue dans le Rhône

Les + Lus