La menace d'effondrement de la montagne du tunnel du Chambon accroît les inquiétudes dans l'Oisans

Et si 100.000m3 de roches glissaient dans le lac du Chambon. C'est la dernière crainte des habitants de l'Oisans, déjà privés de passage vers les Hautes-Alpes. En attendant, pour régler le premier problème, celui de le fermeture du tunnel, un itinéraire de substitution est évoqué. 

Reportage. Ils se sont baptisés eux-mêmes "les habitants du bout du monde". Dans cette partie des Alpes du nord, il y a deux bouts du monde, de part et d'autre d'un tunnel fermé: l'Oisans et la commune de La Grave (Hautes-Alpes). Deux bouts du monde qui ne communiquent plus, et qui, surtout, ne voient plus passer de touristes. Dans ce "no man's land", une mauvaise nouvelle s'est ajoutée à la liste noire: la montagne qui porte le tunnel menace de s'effondrer dans le lac du Chambon, avec une immense vague à la clef!  

Du coup, les navettes qui assuraient jusqu'à présent la liaison entre Isère et Hautes-Alpes, sont priés de ne plus prendre que des ouvriers. 

Alors l'annonce de la création éventuelle d'une route de substitution sur la rive gauche du lac, pour remplacer la route départementale 1091, n'est pas encore du genre à rassurer les habitants. 

Reportage de Joëlle Ceroni et Marie Michellier
durée de la vidéo: 02 min 35
Un itinéraire bis au Chambon?




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tunnel du chambon société transports économie