Cet article date de plus de 5 ans

Une partie de la montagne va bientôt tomber dans le lac du Chambon

100 000 mètres cube vont tomber très prochainement. C'est le président du Conseil Départemental de l'Isère qui le dit. Une route de secours va être construite sur le versant opposé, côté 2 Alpes. 

Jean-Pierre Barbier, président du Conseil Départemental de l'Isère est très clair : "La nouveauté, c'est que les 100.000 m3, les 250.000 tonnes qui sont situées sur la partie où nous avons des problèmes près le tunnel, avancent de 10 cm par jour. Donc, ce que nous disent les géologues, c'est que ces 100.000 m3 vont tomber soit fin juin, soit début juillet". Les travaux de consolidation dans le tunnel ne sont pas pour autant suspendus. Et la sécurité des ouvriers est assurée, selon Jean-Pierre Barbier. 

Jean-Pierre Barbier était l'invité du 19-20 sur France 3 Alpes
durée de la vidéo: 05 min 17
itv barbier


Le conseil général a voté vendredi un amendement pour financer la construction d'un itinéraire bis sur le versant opposé du tunnel, une route goudronnée où la
circulation sera alternée. Ce chantier, d'un coût de 5 millions d'euros, ne s'achèvera pas avant novembre "si tout va bien", selon le président du département. Il commencera dès que possible après un feu vert de l'Etat. Il s'agira d'une route "de secours". A l'heure actuelle, il ne semble pas que l'éboulement attendu remette en cause la route principale. Il pourrait même épargner la majeure partie du tunnel en cours de travaux.

Récit de Xavier Schmitt
durée de la vidéo: 01 min 04
menace sur le tunnel du Chambon

Malgré tout, certains habitants du Freney d’Oisans sont inquiets face à la menace importante de chutes de rochers, pouvant entraîner une crue. Le collectif du Chambon a donc demandé ce vendredi aux responsables de la Sécurité Civile de la Préfecture de l’Isère de contacter EDF afin de prendre de nouvelles mesures. Notamment d’ouvrir les vannes du barrage hydroélectrique du Chambon. Une réunion publique sur les risques de chute de rochers aura d'ailleurs lieu ce lundi, au Freney d'Oisans, à 19h, place de La Mairie.


Christian Pichoud, ex-conseiller général et maire du Freney d'Oisans, la commune juste sous le barrage du Chambon côté Isère, veut dédramatiser. Christian Pichoud rappelle qu' EDF a procédé à d'importants travaux sur le barrage ces dernières années. Son inquiétude est plutôt d'ordre économique. 
durée de la vidéo: 04 min 21
Christian Pichoud, maire du Freney-d'Oisans

Demain samedi 20 juin après-midi le chef de cabinet adjoint de François Hollande Christophe Pierrel, doit rencontrer les habitants de la Haute-Romanche à la Grave. Mais il se déplace à titre personnel, sans titre de mission officielle. Christophe Pierrel est candidat aux régionales dans le département des Hautes-Alpes. 






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports tunnel du chambon économie