• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

METEO. La canicule de retour en Auvergne-Rhône-Alpes 

Au centre des préoccupations, le thermomètre monopolisera une nouvelle fois les regards et l'attention...
Au centre des préoccupations, le thermomètre monopolisera une nouvelle fois les regards et l'attention...

On respire encore. Mais pour combien de temps ? L’épisode caniculaire de fin juin a marqué les esprits. Une nouvelle vague de fortes chaleurs se profile au cours de la semaine du 22 au 28 juillet. Faut-il s’attendre à une nouvelle canicule en Auvergne-Rhône-Alpes ? Eléments de réponse.
 

Par SM

Sueurs froides quand le thermomètre s’affole ! Souvenez-vous, on a relevé 40,9°C à Clermont-Ferrand, le mercredi 26 juin. Ce jour-là, plusieurs records de température sont tombés en Auvergne. Des organismes malmenés par une chaleur écrasante, un sentiment de fatigue... L’épisode a marqué les corps et les esprits. Alors, faut-il s’inquiéter des tendances annoncées par Météo France en Auvergne-Rhône-Alpes au cours de la semaine du 22 au 28 juillet ?
 

Lundi 22 et mardi 23 juillet, les températures maximales commenceront à dépasser nettement les 30° un peu partout dans la région : 35° dans le Cantal, l’Ain ou la Savoie, 36° dans le Puy-de-Dôme, l’Ardèche ou la Loire, 38° en Haute-Loire et dans la Drôme. Des niveaux qui vont s’installer, voire progresser le jour suivant. Mais c’est mercredi 24 juillet que les 40° pourraient être atteints dans l’Allier, le Rhône et la Drôme. Tandis que les températures minimales oscilleront entre 15° et 24°. Une tendance qui devrait perdurer jeudi et vendredi, avant de perdre quelques degrés avec l’arrivée du week-end.
 

"Un épisode caniculaire de plusieurs jours"


"Il va faire à nouveau très chaud sur la France la semaine prochaine. Dès dimanche, l'air le plus chaud, en provenance d'Espagne, avancera, du sud-ouest de la France jusqu'au nord. À partir de lundi, on attend un épisode caniculaire de plusieurs jours", prévient Météo France.

D'un seuil à l'autre

Dans son bulletin mensuel national, Météo France parle d’une « semaine chaude à très chaude avec (pour le moment) un faible risque de canicule envisagé sur les régions de la moitié sud-est ».
« Il se pourrait que les seuils soient franchis, même s’il est encore un peu tôt pour l’affirmer », avance prudemment le service de météorologie en Auvergne.
Ces seuils ne sont pas tout à fait les mêmes d’un département à l’autre. Ils varient selon l’altitude à laquelle se situe la station de référence, par exemple 800 mètres à Loudes en Haute-Loire ou 639 mètres à Aurillac. Ainsi, pour pouvoir parler de canicule, il faut que les températures se maintiennent durant trois jours consécutifs au-dessus de 18° la nuit et 32° en journée dans le Cantal ou 19° la nuit et 34° en journée dans le Puy-de-Dôme. 

Mercredi 17 juillet, selon un tweet de la chaîne météo, deux scénarios se dégagent pour la semaine prochaine. L'un modélise de fortes chaleurs durables (#canicule). Le second modélise deux jours de très fortes chaleurs. 
 

Le virage du week-end des 20 et 21 juillet 

En cas de canicule, le niveau de vigilance orange sera déclenché. En attendant, voici les prévisions de Météo France en Auvergne pour le week-end des 20 et 21 juillet :
« Samedi 20 juillet, la masse d’air s’instabilise à cause d’une faiblesse temporaire de l’anticyclone. Une menace d’ondées orageuses est présente dans l’après-midi et la soirée puis elle disparaît en cours de nuit. L’anticyclone se gonfle à nouveau à partir de dimanche et des remontées de Sud d’air chaud se mettront en place. Il fera de plus en plus chaud. Un risque faible de dépassement des seuils biométéorologiques (ndlr, qui regroupent des données météorologiques et sanitaires) est présent dès dimanche sur le Cantal, l’Allier et la Haute-Loire, dès samedi sur le Puy-de-Dôme. La chaleur s’accentue et ce risque devient plus important en début de semaine prochaine. La journée du mercredi 24 juillet devrait être la plus chaude », indique le service de météorologie.
 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : Près de 4000 visiteurs se sont rendus à la fête de la myrtille

Les + Lus