METEO FRANCE. 20 degrés à Grenoble et Chambéry dès mercredi, “l'équivalent d'une canicule hivernale”

Le mercure devrait atteindre les 20 degrés à Grenoble et Chambéry, ce mercredi 11 mars. / © Vincent Isore/MaxPPP
Le mercure devrait atteindre les 20 degrés à Grenoble et Chambéry, ce mercredi 11 mars. / © Vincent Isore/MaxPPP

Vingt degrés à Grenoble et à Chambéry, 18 à Annecy et un grand soleil... Un net redoux est prévu pour ce mercredi 11 mars dans les départements de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l'Isère. Signe d'un hiver qui a longtemps frôlé avec des records de chaleur, selon Météo France.

Par Antoine Belhassen

Les températures devraient approcher les 20 degrés, voire les dépasser, dans les prochains jours aussi bien en Isère, qu'en Savoie ou en Haute-Savoie. Les journées du mercredi 11 et du jeudi 12 mars devraient être marquées par un net redoux, comme l'affirme le service de météorologie Météo France.

Concrètement, il devrait faire 20 degrés à Grenoble ou Chambéry et près de 18 degrés à Annecy, dans l'après-midi de demain, mercredi 11 mars. Les températures les plus basses sont, elles, prévues du côté de Tignes, avec 5 degrés.

Le soleil devrait gagner l'ensemble de ces départements. Et, les températures devraient être bien supérieures aux normales de saison : "Nous devrions être à 10 degrés à cette période. Pas plus. Là, ces températures sont équivalentes à celles d'un mois de mai ou de juin", constate Serge Taboulot, directeur du centre Météo France des Alpes du Nord.
 
 

Du jamais-vu à Chamonix, une première depuis la fin du 19e siècle à Annecy


Pour l'expert, "seule Mère nature a l'explication d'un tel redoux". Mais bien sûr, il n'écarte pas le rôle du réchauffement climatique : "Nous ne pouvons pas avoir des températures aussi douces sans le réchauffement climatique. Cela ressemble à un climat océanique qui se traduit par des pluies régulières, des températures douces, une absence totale de neige en plaine."

En somme, Serge Taboulot dresse le bilan d'un "non-hiver" : "Atteindre les 20 degrés à cette période, c'est l'équivalent d'une canicule hivernale. Néanmoins, ces températures ne battent pas des records. Elles sont dans la lignée d'un hiver qui a brillé par son absence en plaine."

Pour cause, l'hiver a été particulièrement perturbé dans les Alpes : "A Annecy, un tel épisode de douceur n'avait pas eu lieu depuis la fin du 19e siècle. La nuit à Chamonix, nous n'avons, à aucune reprise, relevé des températures inférieures à - 10 degrés. Ce n'était jamais arrivé."

Ce qui est particulièrement marquant sur cet hiver, c'est la répétition de températures à la limite des records.

Capture d'écran des prévisions météorologiques de Météo France pour la journée du mercredi 11 mars. / © DR
Capture d'écran des prévisions météorologiques de Météo France pour la journée du mercredi 11 mars. / © DR

Sur le même sujet

Les + Lus