Un militaire du 7e bataillon de Chasseurs alpins de Varces joue les déserteurs

Ce dimanche 22 septembre, un Chasseur alpin du 7e BCA s'était "fait la belle" lors d'un transfert en camion dans le Limousin. Il a finalement rejoint son bataillon de lui-même, un peu moins de 24 heures après.

© France 3 Alpes
Tout a débuté ce dimanche dans la matinée. Les Chasseurs alpins de Varces quittaient le camp d'entraînement de la Courtine dans la Creuse, direction la Corrèze. Un soldat de 23 ans a alors sauté du camion pour disparaître dans la nature.

Pendant une partie de la journée, près de 40 militaires et gendarmes l'ont recherché, un hélicoptère a même été mobilisé mais le jeune chasseur alpin n'a pas été retrouvé. Il est finalement revenu de lui-même, ce lundi, au camp d'entraînement où se trouvait son bataillon.

Pourquoi cette "escapade" de près de 24 heures? Pas de réponses pour l'instant mais il semblerait que le militaire en question connaissait des difficultés familiales. Il devait également partir avec son bataillon pour le Mali dans les prochains mois.

Il pourrait bien être sanctionné par l'armée pour cette "absence non justifiée" mais il ne sera pas question de désertion. Selon le code de justice militaire, il faut au moins six jours d'absence pour pouvoir considérer un militaire comme "déserteur". La peine encourue alors peut aller jusqu'à trois ans d'emprisonnement.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter