Cet article date de plus de 7 ans

Mobilisation à Echirolles pour un lycéen kosovar menacé d'expulsion

Mobilisation à Echirolles, ce mercredi 16 avril, pour soutenir un lycéen kosovar menacé d'expulsion. Élève modèle, parfaitement intégré, il se prépare à passer son bac et envisageait de poursuivre ses études en BTS, l'an prochain.
Arrivé du Kosovo en 2009, Kelmend Zefi est un jeune homme qui a réussi à s'intégrer dans la société. Il parle, aujourd'hui, un excellent français, il a réussi plusieurs diplômes et se prépare à passer son baccalauréat à la fin de l'année. En vue : un BTS en alternance, l'an prochain, pour lequel une association est prête à l'accueillir.

Mais pour des raisons administratives, il est sous le coup d'une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) avec effet au 24 avril. Son avocat a déposé un recours pour faire annuler la décision. 

Mobilisation des enseignants et des élèves


Les enseignants sont particulièrement choqués que cette expulsion puisse intervenir à seulement quelques semaines des épreuves du bac. "Cette décision annihilerait tout son investissement pour obtenir le diplôme, ses chances de poursuite d'études et donc compromettrait son avenir professionnel", écrivent-ils.

Une réunion de soutien était organisée, ce mercredi, au lycée Thomas Edison d'Echirolles, où Kelmend étudie, pour sensibiliser l'opinion publique à sa situation. Par ailleurs, une pétition sa faveur a déjà été signée par 500 personnes.

Reportage de Jordan Guéant et Vincent Habran
durée de la vidéo: 01 min 34
Mobilisation contre expulsion étudiant Kosovar

Simone Targe, du Réseau Education Sans Frontières, a bon espoir de voir Kelmend passer son bac en France. Elle s'est exprimée sur le plateau de France 3 Alpes.

durée de la vidéo: 03 min 19
Interview Simone Targe, RESF


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société éducation