Modernisation de l'usine Euroflaot spécialisée dans la fabrication du verre à Salaise-sur-Sanne, en Isère

Après 110 jours de travaux, le four de l'usine Eurofloat de Salaise-sur-Sanne (Isère) a été inauguré, ce mercredi 1er juin. 26 millions d’euros ont été investis pour sa rénovation et la modernisation d'une ligne "float" qui fabrique du verre plat destiné aux bâtiments résidentiels et bureaux. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Préparée depuis près de deux ans, cette opération a été menée en un temps record. Entre l'arrêt de la production, fin janvier, et la première coulée de verre, quatre mois se sont écoulés.

Cette rénovation de l'usine Eurofloat de Salaise doit permettre d'améliorer les performances techniques et environnementales de la ligne "float" dont la productivité va augmenter d'environ 10%, passant de 580 à 650 tonnes de verre produites par jour. En outre, le nouveau four bénéficie de technologies de pointe permettant de réduire la consommation d'énergie de près de 25% par rapport à l'ancienne installation et, en conséquence, les émissions de CO2 dans l'atmosphère.

Le redémarrage de la ligne assure, d'une certaine manière, la pérennité de ce site industriel, la durée de vie du nouveau four étant de 20 ans. C'est également une garantie pour l'ensemble des sous-traitants locaux et régionaux, en majorité des PME, qui travaillent pour Eurofloat.
Eurofloat
Société commune de production détenue à parts égales par SAINT-GOBAIN et RIOU Flat Glass, filiale du Groupe RIOU Glass, Eurofloat fabrique 22 millions de m² de verre plat par an sur sa ligne float, dont 10 millions sont ensuite transformés en verres à couches minces sur sa ligne magnétron et 6 millions en verres feuilletés sur sa ligne d’assemblage. La production de l’usine alimente le marché français et celui
du Benelux.