• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Montluçon Rugby descend en Fédérale 2 de son plein gré

Mercredi soir, les dirigeants du Montluçon Rugby ont annoncé à leurs joueurs que, la prochaine saison, l'équipe ne participerait pas au championnat de Fédérale 1 mais de Fédérale 2. C'est un choix de l'encadrement comme l'explique le président Jean-Pierre Andrivon.

Par Stéphane Moccozet

Le Montluçon Rugby a choisi de baisser les bras, mercredi, en annonçant à ses joueurs que c'est le championnat de Fédérale 2 qu'ils disputeront la saison prochaine et pas celui de Fédérale 1.
 
Depuis plusieurs semaines, le Montluçon Rugby était engagé dans un intense combat avec la Fédération Française de Rugby concernant son maintien ou non en Fédérale 1 pour la saison prochaine. La FFR reproche au club bourbonnais d'avoir présenté des comptes négatifs au 30 juin 2014.
 
Le MR avait ensuite saisi le Comité National Olympique et Sportif Français qui était allé dans le sens de la fédération. La bataille s'est alors déplacée sur le terrain judiciaire quand le club montluçonnais avait porté l'affaire devant le tribunal administratif de Clermont-Ferrand.
 

La sagesse, c'est d'aller en Fédérale 2. - Jean-Pierre Andrivon (Pdt du Montluçon Rugby)


Las d'attendre et face à une situation économique dans le bassin qui ne permet pas de constituer un budget solide pour la Fédérale 1 en quelques jours, la direction du club a donc choisi, de son plein gré, de descendre en Fédérale 2 et ce quelle que soit la décision du tribunal.
 
Contacté jeudi matin par téléphone, Jean-Pierre Andrivon explique que "c'est le club qui prend la décision de descendre d'une division". "La sagesse, c'est d'aller en Fédérale 2", poursuit le président du MR et de "repartir sur des bases sereines". La déception est là mais les ambitions également puisque la direction affirme que le Montluçon Rugby n'a pas l'intention de s'éterniser dans cette division. "Le but est de jouer le haut du tableau et de remonter immédiatement en Fédérale 1", enchaîne le président Andrivon.
 
Avec un budget qui devrait tourner autour de 800 000-900 000 euros (contre 1,1 million cette saison en Fédérale 1), le MR sera un poids lourd de Fédérale 2.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus