• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La noix de Grenoble, une communication bien huilée

La page facebook de la noix de Grenoble compte plus de 2000 fans.
La page facebook de la noix de Grenoble compte plus de 2000 fans.

Les ventes ont atteint des records historiques en 2012, mais les producteurs de noix de l'Isère et de la Drôme voient plus loin. Ils lancent une grande campagne de communication sur les vertus de leur produit.  

Par Céline Aubert

Créé il y a 5 ans, les rencontres de la filière de la Noix de Grenoble sont chaque année l'occasion d'un état des lieux pour les nuciculteurs. Lundi 10 juin, une grande partie des producteurs de l'Isère et de la Drôme et des "metteurs en marché" se sont retrouvés au Musée de l'Eau de Pont-en-Royans

Yves Borel, Président du Comité Interprofessionnel de la Noix de Grenoble a présenté les chiffres de la campagne 2012-2013 qui battent des records avec 6.825 tonnes vendues à l'export et 4.032 tonnes écoulées en France, qui reste de loin le plus gros marché, suivi en Europe de l'Italie (2.213 tonnes), de l'Allemagne (1.862 tonnes), de la Suisse (871 tonnes) et de l'Espagne (828 tonnes).

Le Comité Interprofessionel de la Noix de Grenoble a aussi présenté sa nouvelle stratégie de communication. Balisage des zones de production pour les touristes, renforcement de la présence sur les réseaux sociaux, élaboration d'une banque photos... Tels sont les moyens pour accroître la notoriété du fruit sec.

 / © DR

Sur le fond, les producteurs souhaitent mettre en avant les trois vertus principales de la noix de Grenoble: santé, énergie, saveur. La campagne est lancée, pour un budget total de 100.000 euros financés par les cotisations des 980 producteurs des deux départements. 




Nouvelle campagne de com de la noix de Grenoble
Lieu de tournage : Beaulieu (Isère). Intervenants : Yves Borel, président Conseil Interprofessionnel Noix de Grenoble. Patrick Drahé, agence DP Consultant. Antoine Valla, agence Rive & Drive.

Si la com' mise sur le triptyque "santé, énergie, saveur", peut-on réellement y croire? Des études semblent appuyer l'argumentaire. 

La réputation de la noix est-elle méritée?


1. La noix réduirait le risque de diabète
D'après une étude des chercheurs de l’Ecole de santé publique de Harvard, le risque de souffrir du diabète de type 2 a diminué de 30% chez les femmes ayant rapporté avoir consommé au moins 30 grammes de fruits à coque, cinq fois par semaine ou plus (comparativement à celles qui n'en consommaient jamais). Ces données sont tirées de la Nurses’ Health Study, une étude toujours en cours menée auprès de plus de 200.000 infirmières américaines. Les femmes, qui étaient âgées de 34 à 59 ans, n’avaient aucun antécédent de diabète. 

2. La noix serait un "détoxifiant" efficace
La noix est un aliment antioxydant, riche en oméga-3 et phytostérols. Elle est présente dans toutes les "cures détox" des magazines féminins ou de santé. Il ne s'agit pas de régimes, mais de cures pour éliminer les toxines. L'organisme accumule des "déchets" qui entraînent des baisses de tonus, du stress, un teint terne, ou encore une moindre résistance aux infections. Très en vogue chez les stars américaines, ces préconisations ont aussi beaucoup de succès en France. Il est souvent conseillé de manger environ 7 noix par jour. 

3. La noix ne ferait pas - trop - grossir
Les noix sont source de protéines. Nutritives mais sans risque de surpoids jusqu'à cinq à huit noix par jour. Elles sont compatibles avec les régimes végétariens et les régimes sans sel pour leur faible teneur en sodium.

Des vertus en veux-tu, en voilà !?

Les noix préviendraient l'apparition de l'acné 
La noix du Brésil notamment, toujours pour son apport en sélénium, protégerait les cellules contre les lésions inflammatoires et préserverait l'élasticité de la peau. Il serait très efficace en association avec de la vitamine E et A.  

Les noix pourraient stimuler votre fertilité
Le corps utilise les acides gras pour produire des hormones appelées eicosanoïdes qui augmentent le flux sanguin vers l'utérus. Cela augmenterait ainsi les chances de grossesse et faciliterait le développement du foetus. La noix améliorait notamment la qualité du sperme. 

Les noix seraient bonnes pour le stress
Des chercheurs de l’université Tufts de Boston aurait observé que les taux de deux biomarqueurs du stress oxydatif avaient diminué chez des volontaires faisant de l’hypercholestérolémie et qui avaient consommé une grosse poignée d’amandes par jour. Le stress oxydatif résulte de dommages causés par un excès de radicaux libres ou une carence en antioxydants. 

Les noix réduiraient les risques de cancer de la vessie
D'après une étude menée récemment à l’école médicale de Dartmouth (New Hampshire), des chercheurs ont comparé les taux de sélénium (un oligo-élèment) de sujets souffrant du cancer de la vessie à ceux de la population en général. L’incidence de ce cancer serait plus faible chez les sous-groupes dont le taux de sélénium est élevé. Ces sous-groupes étaient composés, entre autres, de femmes (34%) et de fumeurs modérés (39%). Une seule noix du Brésil fournirait l'apport quotidien nécessaire en sélénium. 

Les noix réduiraient les risques de cancer du sein
D'après une étude de l’école de médecine de l’Université Marshall (Virginie-Occidentale), consommer tous les jours 28 moitiés de noix pourrait diminuer le risque de souffrir du cancer du sein. Les chercheurs ont donné à des souris ce qui équivaudrait, pour les humains, à 60 g de noix. Comparativement aux souris du groupe témoin, elles avaient sensiblement moins de tumeurs au sein et le développement de ces dernières était plus lent.

Sur le même sujet

Loire : "l’Expression de soie" au Musée des tresses et lacets

Les + Lus