Non-lieu confirmé dans le braquage du Crédit municipal de Grenoble

 Non-lieu confirmé ce 6 mars  par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Lyon dans l'affaire du Crédit Municipal de Grenoble . C'était en 2009 le plus gros braquage de la région avec plus de trois millions d'euros dérobés. 

Par I.G

Les faits remontent au 15 octobre 2009.
En début de matinée, un commando de plusieurs hommes armés et cagoulés s'introduisent dans l'agence grenobloise du crédit municipal,en passant par la cage d'ascenseur de l'immeuble.
Ils tombent alors nez à nez avec le directeur et deux autres employés et leur ordonnent d'ouvrir les coffres… de leur remettre des bijoux laissés en gage et de l'argent en liquide.
En quelques minutes, les malfaiteurs empochent un butin estimé à près de 3 millions d 'euros.

DMCloud:45309
Rappel des faits



Au printemps 2011, après un an et demi d'enquête, les policiers Grenoblois réussissent à mettre 2 hommes sous les verrous. Un troisième homme soupçonné d'avoir échangé les bijoux en Belgique contre des stupéfiants est lui aussi mis en examen.

Pourtant les preuves manquent et un non-lieu général est prononcé en novembre dernier. Les parties civiles font aussitôt appel. Mais mardi, la chambre d'instruction de la cour d'appel de Lyon confirme le non-lieu.

L'un des plus gros braquages dans la région Rhône alpes de ces dix dernières années, reste donc, à ce jour, non élucidé.

Sur le même sujet

Les + Lus