Episode de pollution en Isère, Savoie et Haute-Savoie, le chauffage d'appoint au bois interdit

Un nouvel épisode de pollution aux particules fines est en cours depuis ce mardi 5 décembre 2017 sur l'Isère, la Savoie et la Haute-Savoie. Les chauffages d'appoint au bois sont désormais interdits dans les zones concernées.

Par Yann Gonon

Le beau temps qui s'est installé sur les Alpes et l'absence de vent entraînent ce mardi 5 décembre 2017 un nouvel épisode de pollution atmosphérique aux particules fines. Les zones concernées se situent en Isère, Savoie et Haute-Savoie où le niveau de vigilance orange a été activé.

Les zones concernées sont les zones urbaines de Grenoble, Chambéry et Annecy, ainsi que la Vallée de l'Arve en Haute-Savoie.


Voici les mesures en vigueur jusqu'à la fin de l'épisode de pollution.

• Interdiction d’utiliser des chauffages individuels au bois d’appoint ou d’agrément
(cheminées, poêles...)
• Réduction de la température de chauffage des bâtiments à 18 °C
• Interdiction du brûlage des déchets et de l’écobuage : les éventuelles dérogations
sont suspendues (cette interdiction s’applique également aux agriculteurs et
entreprises d’espaces verts)
• Interdiction des feux d’artifice
• Interdiction d’effectuer des travaux d’entretien ou de nettoyage avec des outils non
électriques (tonte pelouse, taille haie etc.)

Transports :
• Abaissement de la vitesse de 20km/h (pour les vitesses supérieures ou égales à
90km/h)
• Renforcement des contrôles de pollution des véhicules
• Réduction du temps d’entraînement et d’essai des compétitions de sports
mécaniques

Industries et entreprises :
• Les prescriptions particulières de réduction des émissions prévues dans les
autorisations d’exploitation des ICPE (installations classées pour la protection de
l’environnement) en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 sont activées par les
exploitants (Annecy Biochaleur pour la Haute-Savoie ; Alpin Pellet, Ugitech, OCV, et
SCDC pour la Savoie)
• Report des opérations émettrices de polluants (composés organiques volatiles,
particules fines et oxydes d’azote) à la fin de l’épisode de pollution
• Réduction des activités génératrices de poussières sur les chantiers (démolition
terrassement) et mise en place de mesures compensatoires (arrosage) 



Sur le même sujet

Tain l'Hermitage : le chef Chikara Yoshitomi, champion du monde pâté-croûte

Près de chez vous

Les + Lus