Cet article date de plus de 6 ans

Nouvelle rixe au quartier Saint-Bruno de Grenoble

Une nouvelle rixe a éclaté, ce jeudi 25 juin vers 19h30, place Saint-Bruno, à Grenoble. Deux trentenaires ont été grièvement blessés à l'arme blanche. Il y a une semaine, jour pour jour, deux fusillades avaient eu lieu au même endroit, sur fond de règlements de comptes. 
##fr3r_https_disabled##
Cette fois, c'est au couteau que les victimes ont été prises à partie. Un premier homme de 30 ans a été touché profondément à hauteur de la hanche, côté droit, mais aussi à la cuisse et au mollet. Le second, 33 ans, a été blessé au dos et à la base du cou. Les deux hommes ont été transférés en urgence au CHU Grenoble-La Tronche. Leur état de santé était jugé préoccupant par les pompiers. A en croire les traces sur les lieux où ils se sont effondrés, les victimes ont perdu beaucoup de sang. 

L'affrontement avait été précédé de coups de feu. Des impacts de balles ont été retrouvés rue Abbé Grégoire. Le quartier étant sous surveillance depuis une semaine, les policiers sont rapidement arrivés en nombre, comme en témoignent certains sur Twitter. 


Le quartier a été bouclé dans la foulée, le temps des constatations policières.  


Un groupe de 5-6 agresseurs

A côté de la Bibliothèque, un témoin a pu voir une des scènes de l'agression: "j'ai vu un homme en short et tee-shirt qui avait un groupe de 5-6 personnes sur lui, ils le poignardaient avec un couteau à grande lame. Ils ont ensuite pris la fuite en courant. Le blessé s'est alors relevé, tentant de marcher, et s'est effondré sur la place, après avoir traversé la route."

L'autre homme agressé a, semble-t-il, été attaqué alors qu'il se trouvait sur une moto.


Une arme a été récupérée par les policiers, elle ressemble plus à un outil de bricolage qu'à un couteau, style grattoir tranchant. 

Jeudi dernier, des coups de feu avaient été échangés une première fois aux abords d'une boucherie, une seconde fois sur la place connue pour être un lieu de trafic de stupéfiants. Deux personnes avaient également été blessées. 

En réponse, dimanche dernier des habitants se sont rassemblés pour dire non à la violence, mais "les maîtres" de la place Saint-Bruno surveillaient à distance, menaçant des journalistes.  

Non loin, à Saint-Martin-d'Hères, samedi soir, un jeune homme de 19 ans avait été abattu. Jusqu'à présent aucun lien n'a été officiellement établi entre les deux affaires. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers