Des oeuvres d'art nationales exposées dans l'Allier, l'Isère et la Loire

Le portrait de François Ier réalisé par le Titien et exposé actuellement au Louvre, fait partie des 477 oeuvres destinées à circuler en Auvergne-Rhône-Alpes. / © © RMN /René-Gabriel Ojeda
Le portrait de François Ier réalisé par le Titien et exposé actuellement au Louvre, fait partie des 477 oeuvres destinées à circuler en Auvergne-Rhône-Alpes. / © © RMN /René-Gabriel Ojeda

Moulins (Allier), Saint-Antoine-l'Abbaye (Isère) et Roanne (Loire) font partie des 10 villes sélectionnées lundi 11 juin pour accueillir des oeuvres issues des collections de musées nationaux. Une volonté du ministère de la Culture d'amener des pièces mythiques dans des "zones culturelles blanches".

Par Yann Fournier-Passard

Le portrait de Victor Hugo de Bonnat, le Marat assassiné de David ou encore la robe noire d'Edith Piaf ou le maillot de Platini... en tout, 477 oeuvres de collections des grands musées nationaux comme le Louvre ou le château de Versailles seront mis à disposition de 10 musées dans toute la France à partir de septembre 2018, dont 3 en Auvergne-Rhône Alpes :

  • le musée Anne de Beaujeu à Moulins (Allier)
  • le musée de Saint-Antoine-l'Abbaye (Isère)
  • le musée Joseph-Déchelette à Roanne (Loire)

477 oeuvres au total font partie de l'itinérance muséale du plan "Culture près de chez vous" détaillé ce lundi 11 juin par la ministre de la Culture Françoise Nyssen : elle avait créé la polémique en annonçant vouloir délocaliser la Joconde en janvier. Si le tableau de Léonard de Vinci restera finalement au Louvre, la volonté est bien de "décentraliser" la culture et que les différents territoires aient accès à des biens culturels d'envergure nationale.

La directrice des musées départementaux de l'Allier, Yasmina Laib-Renard était présente à la conférence de presse de la ministre lundi matin, et elle ne boude pas son plaisir: "C'est une fierté de faire partie des 10 territoires pour participer à cette opération. Je le prends comme une reconnaissance du travail réalisé par les musées départementaux en termes de médiation auprès des publics : chacune de nos salles comporte un parcours pédagogique permanent".

La directrice doit maintenat choisir dans le catalogue fourni des oeuvres qui soient en cohérence avec les collections, et n'exclut pas d'en exposer également au musée de l'Illustration, situé à Moulins lui aussi. "Nous avons déjà reçu des collections du Louvre et du musée d'Orsay, cela ne nous effraie pas".

Des œuvres emblématiques, historiques ou affectives, voire des oeuvres inédites du Mobilier National ou de la Bibliothèque nationale de France, seront ainsi choisies par les musées, lors d'un "speed dating" avec les oeuvres en juillet : la sélection précise sera annoncée dans l'été, après avoir assuré les conditions de sécurité et de conservation requises. Une cinquantaine de villes devraient rejoindre l'opération en 2019 :  Die (Drôme) et Volvic (Puy-de-Dôme) sont notamment sur les rangs.

 

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus