Cet article date de plus de 6 ans

Pic de chaleur exceptionnel à Grenoble

Pic de chaleur sur Grenoble, ce vendredi 5 juin, avec près de 34 degrés. Et encore on ne parle pas du fameux "ressenti" voisin des 40! Les températures de ces derniers jours frôlent les records enregistrées en 2014 et 2003. 
A Grenoble, comme ailleurs, le pic de chaleur est dû à une masse d'air chaud venue de l'Afrique de l'Ouest, associée à un anticyclone.

"On va frôle les 34°C, ce qui correspond au record enregistré l'an passé", note Vincent Latu, prévisionniste. Dans les jours qui viennent, Météo France prévoit une persistance de la chaleur mais elle sera un peu moins forte, tempérée par le vent qui tournera au nord. 

En attendant, ce pic de chaleur booste les ventes de ventilateurs, de brasseurs d'air et de la climatisation mobile mais pas que... Les marchands de glaces et les terrasses de café font également le plein.

Reportage de Xavier Schmitt, Didier Albrand et Françoise Bernard
durée de la vidéo: 01 min 38
Record de chaleur à Grenoble


De la chaleur mais pas de canicule

Depuis la canicule de 2003, qui avait causé la mort de 15.000 personnes en France, un "plan national canicule" est activé chaque année du 1er juin au 31 août. Son niveau 1, en vigueur depuis le 1er juin, correspond à l'activation d'une veille saisonnière, avec la mise en oeuvre d'un dispositif d'information préventive.

Les trois autres niveaux (avertissement chaleur, alerte canicule et mobilisation maximale) sont activés en cas de passage en vigilance jaune, orange et rouge sur la carte de Météo-France, ce qui n'est pas le cas actuellement.

La canicule se définit comme un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo