Le premier ministre Jean Castex attendu à Clermont-Ferrand lundi

Jean Castex, premier ministre, viendra bien à Clermont-Ferrand lundi accompagné de deux ministres, tous deux ministres délégués auprès de la ministre de la Transition écologique. Au programme de ce déplacement, il sera question de mobilité et de rénovation énergétique.
 

Le premier ministre Jean Castex est attendu à Clermont-Ferrand lundi 5 octobre. Au programme : mobilité et rénovation énergétique.
Le premier ministre Jean Castex est attendu à Clermont-Ferrand lundi 5 octobre. Au programme : mobilité et rénovation énergétique. © LUDOVIC MARIN / AFP
Jean Castex, premier ministre, viendra bien à Clermont-Ferrand lundi accompagné de deux ministres, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports. Ils doivent notamment se rendre au sein du technicentre SNCF de Clermont-Ferrand, au Brezet, sur un chantier de rénovation énergétique ainsi qu'à l'Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand.

La mobilité et la rénovation énergétique des bâtiments sont au cœur de France Relance, le plan de relance de 100 milliards d'euros lancé le 3 septembre par le gouvernement et constituent deux leviers majeurs pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de la France et soutenir son économie.

Le Premier ministre et le président de la Région AURA devraient par ailleurs signer un pacte ferroviaire par lequel l'Etat réaffirme son engagement, aux côtés de la région, pour renforcer la desserte ferroviaire de l'Auvergne. Cette visite permettra également de présenter le nouveau barème de MaPrimeRénov', l'aide à la rénovation écologique des logements. Le Premier ministre et la ministre déléguée chargée du Logement souligneront les principales évolutions de ce dispositif destiné aux propriétaires occupants, aux bailleurs privés et aux copropriétés. Pendant ce temps-là, le ministre délégué aux transports participera à plusieurs rencontres autour de la liaison Clermont-Ferrand-Paris.

Une visite attendue par la CGT Cheminots

De son côté, la CGT cheminots a déjà prévenu que si le thème du ferroviaire était bien central, il ne pouvait pas se résumer à la ligne reliant Clermont-Ferrand à Paris. Dans un tract, elle explique que "le rail Auvergnat, composé à 78% de petites lignes (dites UIC 7 à 9), se doit de desservir tous nos territoires et permettre aux usagers, qu’ils soient voyageurs ou chargeurs de marchandises, d’avoir une égalité d’accès et de traitement."  La venue du premier ministre et du ministre délégué au transport pourrait donc être l'occasion de remettre sur la table les sujets des petites lignes, de la maintenance, des guichets en gare, des correspondances mais aussi du fret, puisque le syndicat affirme que dans notre région, "le potentiel existe pour que les marchandises soient transportées par Fret SNCF et non plus par des camions. La transition écologique ne peut être qu’un slogan mais doit au contraire être un acte fort, et c’est possible dans notre région !"



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique société transports économie urbanisme aménagement du territoire environnement