• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Procès des meurtriers de Kevin et Sofiane: la “cage de verre” restera

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Dès l'ouverture du procès des meurtriers de Kevin et Sofiane, les avocats ont déposé des conclusions contestant l'installation d'un nouveau box vitré dans la salle d'audience, qui "porte atteinte", selon eux, "au droit des accusés à un procès équitable".

Par Franck Grassaud

Le Syndicat des avocats de France (SAF) a aussi déposé des recours en justice contre ce box, qui ont finalement été rejetés par le tribunal de grande instance et le tribunal administratif de Paris. La "cage de verre" s'avère conforme aux normes de la Chancellerie.  

France 3 Alpes a pu constater que les accusés peuvent entendre le président de la cour qui a un micro. En revanche, ils peuvent avoir du mal à entendre leurs avocats. Au-delà de ce constat, ne risquent-ils pas de "rester dans leur bulle, comme étrangers aux débats", se demande Jean-Christophe Solari, journaliste.

Extrait 19/20 France 3 Alpes
Débat sur la "cage de verre" au procès d'Echirolles
Extrait 19/20 France 3 Alpes - 3/11/15

 

Sur le même sujet

Ce 23 septembre, Federica a percé le dernier mur

Les + Lus