Procès de la veuve noire de l'Isère: “une condamnation sans preuves” d'après la défense

Hier soir, Manuela Gonzalez a été condamnée en appel à 30 années de réclusion, exactement comme en première instance. Ses avocats ont tout de suite annoncé se pourvoir en cassation, estimant que la condamnation s'était faite "sans preuves".

Par France 3 Alpes

"En France la loi dit qu'on ne condamne pas sans preuves" a martelé maître Gallo après l'énoncé du verdict hier soir très tard. Et il est vrai que de preuves évidentes, il n'y avait point dans de procès. Manuela Gonzalez a toutefois été condamnée à 30 années de réclusion, confirmant la première instance. 

Un verdict reçu dans le silence et l'abattement par Manuela Gonzalez... Le fils de la victime, Daniel Cano, a lui pleuré de soulagement.

La cour a donc retenu l'image d'une femme endettée, menteuse et animée par l'argent.

Quelques heures plus tôt, c'est secouée par les sanglots que l'accusée prenait la parole une dernière fois. "Mesdames et Messieurs les jurés je n'ai pas tué mon mari" a-t-elle répété.

Puis Manuela Gonzalez a serré sa fille dans ses bras avant de retourner en prison. 

Reportage Marion Feutry, Yves-Marie Glo, Pierre Maillard:
Verdict procès de la "Veuve noire"
Intervenants: Me François Leclerc, Avocat des parties civiles; Me Ronald Gallo, Avocat de Manuela Gonzalez


Sur le même sujet

"Composition pour l'image" : une formation unique au CNSMD de Lyon

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne