Puy-de-Dôme : baignade interdite au plan d’eau de la base Val Dore

Le plan d’eau de la base Val Dore, près d’Ambert (Puy-de-Dôme), est interdit à la baignade à compter de ce mercredi 29 juillet. Une concentration de microalgues (cynaobactéries) très importante y a été relevée. Des prélèvements seront effectués chaque semaine par l'ARS.

Au plan d'eau de la base Val Dore, à Ambert (Puy-de-Dôme), la baignade est interdite pour des raisons sanitaires à partir de ce mercredi 29 juillet.
Au plan d'eau de la base Val Dore, à Ambert (Puy-de-Dôme), la baignade est interdite pour des raisons sanitaires à partir de ce mercredi 29 juillet. © Archives Ville d'Ambert
A compter de ce mercredi 29 juillet, il est interdit de se baigner au plan d’eau de la base Val Dore, à Ambert (Puy-de-Dôme), pour des raisons sanitaires. En effet, des prélèvements réalisés montrent un taux de microalgues dangereux : « Effectués mardi 28 juillet, les derniers prélèvements font apparaître un taux de microalgues (cyanobactéries) supérieur à la limite de 100.000 cel/ml. Sans délai, un arrêté municipal pris ce mercredi 29 juillet interdit momentanément les activités suivantes, sur le plan d’eau de la Base de loisirs Val Dore à Ambert : - la baignade, - les loisirs nautiques à risque d’exposition à l’eau élevé (loisirs nautiques tractés, activités aqualudiques, etc.) », précise la ville d’Ambert dans un communiqué.

La durée d'interdiction encore indéterminée

Cette interdiction ne concerne pas les bateaux électriques en location au mini-port ni la consommation de poissons pêchés sur le site. La ville d’Ambert précise que des contrôles effectués chaque semaine Des prélèvements d’échantillons d’eau et leurs analyses sont effectués chaque semaine par l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes. On ignore pour l’heure la durée exacte de cette interdiction : « Les interdictions en vigueur à partir de ce mercredi 29 juillet sont donc susceptibles d’évoluer vers un retour à une situation conforme aux exigences sanitaires », affirme la ville d’Ambert.

Un risque sanitaire 

Selon l’ARS, la baignade dans une eau contenant une trop forte concentration de ces microalgues peut provoquer en cas d’ingestion des signes digestifs de type gastro-entérite : maux de ventre, nausées, vomissements, diarrhée voire plus rarement des étourdissements, maux de tête, malaises, fièvre, ou atteinte plus sévère du foie ou neurologique. Lors de contact direct avec la peau, les baigneurs peuvent être victimes d’irritation de la peau, des yeux, du nez, de la gorge.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs sports nautiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter