Puy-de-Dôme : intervention de plusieurs unités de gendarmes au lycée Blaise-Pascal d'Ambert

Mardi 10 mars, les gendarmes du PSIG d’Ambert dans le Puy-de-Dôme sont intervenus au lycée Blaise-Pascal. Photo d'illustration. / © NICOLAS TUCAT / AFP
Mardi 10 mars, les gendarmes du PSIG d’Ambert dans le Puy-de-Dôme sont intervenus au lycée Blaise-Pascal. Photo d'illustration. / © NICOLAS TUCAT / AFP

Mardi 10 mars, les gendarmes du PSIG d’Ambert dans le Puy-de-Dôme sont intervenus au lycée Blaise-Pascal. Ils étaient à la recherche d’un homme potentiellement armé qui aurait été aperçu par un élève, dans l’enceinte du lycée. Peu après midi, le dispositif a été levé. 
 

Par Catherine Lopes

Mardi 10 mars, à Ambert dans le Puy-de-Dôme, un élève du lycée Blaise-Pascal a signalé la présence d’un homme qui pourrait être armé aux abords du lycée. Les gendarmes du PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) d’Ambert sont alors intervenus vers 10h30. Myriam Fougère, maire LR d’Ambert, raconte : « Depuis 10h30 les élèves du lycée d’Ambert et de l’école élémentaire Henri Pourrat sont confinés. Les forces de l’ordre inspectent chaque bâtiment. Pour le moment, il n’ont pas trouvé d’homme retranché dans le lycée ».

Il n'y a pas du tout de panique

Elle ajoute : « Les élèves vont bien. Les professeurs les rassurent. Ils écoutent les consignes. Il n’y a pas du tout de panique. Au lycée, le confinement est toujours en cours. Les élèves de l’école élémentaire qui ne restent pas à la cantine vont pouvoir s’extraire par une deuxième sortie ». Les gendarmes ont précisé que : « Le lycéen a vu un homme vêtu d’un imperméable avec quelque chose qui dépassait et qui pouvait s’apparenter à une arme. A midi, la reconnaissance est toujours en cours. Toutes les précautions sont prises ». A la mi-journée, plusieurs unités de gendarmes étaient présentes. Peu après midi, le dispositif a été levé. Aucun individu n'a été retrouvé dans l'établissement scolaire.

"Suite à un signalement d’une intrusion d’un homme armé, la Gendarmerie a été appelée au Lycée Blaise Pascal d’Ambert. Après intervention aucun individu suspect n’a été identifié, la Gendarmerie a finalisé la levée de doute, les élèves ont été autorisés à sortir du lycée.", a confirmé la préfecture du Puy-de-Dôme sur son compte twitter.

 

Sur le même sujet

Les + Lus