Une soixantaine de personnes bloque l'entrée principale de l'aéroport d'Aulnat. Représentants syndicaux ou membres de Nuit Debout, ils réclament le retrait de la loi Travail. Les autres entrées de l'aéroport sont accessibles et le trafic aérien continue ce mercredi premier juin.

A l'appel de la CGT, FO, Sud et l'UNEF, en tout plus de soixante personnes dont des membres du collectif Nuit Debout ont dressé une barricade devant l'entrée principale de l'aéroport d'Aulnat (63).
Ils mettent en place une votation citoyenne contre la loi Travail et attendent aujourd'hui du monde pour voter et dire oui ou non à cette loi Travail.

C'est une journée basée sur la communication par rapport aux votations citoyennes. On est sur l'aéroport en prémices à une grosse mobilisation qui aura lieu ce week-end. Cette journée sert surtout à rentrer en contact avec des étudiants et avec les usagers de l'aéroport... Arnaud Boucheix, CGT Aéroport Clermont-Aulnat



En effet deux cents étudiants devraient arriver aujourd'hui à Aulnat. Ils viennent fêter le centenaire de la première piste d'aéroport en dur de France, installée sur ce même l'aéroport d'Aulnat pendant la première guerre mondiale en 1916. 

Un préavis de grève est  annoncé à partir vendredi, ce préavis devrait être suivi par bon nombre du personnel de l'aéroport, quatre-vingt dix pour cent des salariés seraient favorable à cette grève qui doit porter sur le retrait de la loi Travail mais aussi sur des revendications plus précises comme la hausse des salaires.
Pour aujourd'hui, mercredi premier juin, les autres entrées de l'aéroport sont accessibles aux voyageurs et le trafic aérien n'est pour l'instant pas perturbé.
Les syndicats et des militants de Nuit Debout, en tout une soixantaine de personnes se sont rassemblés ce premier juin devant l'aéroport d'Aulnat pour procéder à un vote citoyen contre la loi Travail. Mais les lignes aériennes ne sont pas perturbées et les quinze avions prévus aujourd'hui pourront décoller. Intervenants : Stéphanie Vinot; Arnaud Boucheix, CGT Aéroport Clermont-Aulnat; Julien Pauliac, secrétaire départemental CGT 63