L'émotion est vive au Mont-Dore (Puy-de-Dôme) sur les pistes comme dans les rues et les commerces, au lendemain de l'avalanche qui a coûté la vie à quatre personnes ce dimanche.

Les vacances continuent, mais le cœur n’y est pas. Ce lundi 26 février, sur les pistes, les skieurs pensent aux quatre alpinistes qui ont péri la veille, emportés par une avalanche.

Un son, un détail suffit à réveiller le traumatisme chez certains : "en entendant les détonations pour le déclenchement d'avalanches, ça m'a fait quelque chose", raconte un jeune homme rencontré au pied des pistes. "C'est dramatique", renchérit son camarade.

Soutien aux proches des victimes

Le choc est immense : "Ça fait quatre ans qu'on est là, c'est la première fois qu'on voit quelque chose comme ça. On est très émus", témoigne le gérant d'un restaurant d'altitude.

Dans le centre-ville du Mont-Dore, les commerçants et les clients parlent encore du drame. "C'est une très triste nouvelle. On ne s'attendait pas à ça, même si les conditions météorologiques n'étaient pas favorables", déplore une cliente. "On a été très étonné que ça arrive ici, dans cette petite station", relance une autre en écho.

Les pensées vont aux familles, aux amis et aux proches des victimes : "On les soutient moralement, ça doit être très dur pour eux", lance un commerçant. Les pisteurs ont sécurisé tout le domaine et quelques couloirs hors pistes. Ils ont rappelé, toute la journée, aux skieurs de rester dans les zones balisées.