"C'est super, on est seuls sur les pistes !" : les skieurs profitent des derniers jours de neige dans le Sancy

La neige n’a pas forcément été au rendez-vous cette année en Auvergne. Malgré tout, il en reste encore un peu au sommet du Sancy, dans le Puy-de-Dôme. Les stations aimeraient bien prolonger la saison de ski jusqu’au 1er avril. Ce qui risque d’être difficile vue les conditions climatiques.

Ce fut une saison bien courte. Le Sancy a déjà repris son aspect bicolore : un mélange de blanc neigeux et de marron boueux. Jeudi 14 mars, les températures ont fait une remontée spectaculaire et la poudreuse s’est liquéfiée à vue d’œil. Pour ce samedi 16 mars, 13 pistes ouvertes sur 32 au Mont-Dore, 13 sur 26 à Super-Besse et une seule à Chastreix.

Mais pas de quoi décourager les derniers skieurs qui s’accrochent, le kif de la descente avant tout. "Au début de notre séjour, la neige était bonne", témoigne Lucie du Maine-et-Loire en vacances à Super-Besse. "Depuis ça fond mais ça va, nous avons de quoi skier. Et nous ne sommes pas de grands skieurs donc ça nous suffit."

Neige humide

Au sommet de la station de Super-Besse, il y a encore 40 cm de neige. De la neige humide. "Elle colle un peu mais les pistes ouvertes ne sont pas trop mal", ajoute Marine. Nous nous en sortons plutôt bien pour notre week-end."

En fait, la plupart des skieurs, grisés par les joies d’être à la montagne, voient le verre surtout à moitié plein. "On adore !", se réjouit Aurélien de la région parisienne. "Il n’y a personne sur les remontées. Nous sommes tout seuls sur les pistes. Donc, c’est super !"

Les trois stations de sports d’hiver du Sancy doivent en principe rester ouvertes jusqu’au 1er avril. Mais cette semaine sera décisive. Si le redoux se confirme, la saison pourrait se terminer le week-end des 23 et 24 mars.

Actuellement, la clientèle est composée de familles avec des enfants en bas âge. Les stations comptent sur les Auvergnats pour remplir les week-ends. Des skieurs qui feront défaut si la météo reste printanière. Or, il n’y a plus de gel annoncé dans les deux prochaines semaines.

Équilibre financier

"L’enseignement de cette saison, c’est que nous n’allons plus regarder le chiffre d’affaires mais la différence entre les recettes et les charges", indique Luc Stelly, le directeur de l’office du tourisme du Sancy. "L’idée, c’est de trouver la pérennité. Par exemple, le Mont-Dore va subir une baisse de 20 % de chiffre d’affaires mais la station a prévu des économies en personnel, en énergie, en infrastructure. L’objectif, c’est de continuer à être ouvert l’année prochaine. »

Mais d’ici là, il y a encore assez de neige pour s’amuser un peu dans le Sancy. Mais dépêchez-vous, il faut vite en profiter : il n'y en a plus pour longtemps.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité