• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Christian Prudhomme n'abandonne pas l'idée de ramener le Tour au sommet du puy de Dôme

Le Français Raymond Poulidor (à gauche) roule en compagnie de l'Espagnol Francisco Galdos, du Belge Lucien Van Impe, maillot jaune, du Néerlandais Joop Zoetemelk et du Français Raymond Delisle, le 16 juillet 1976, lors de l'ascension du puy de Dôme, terme de la 20e étape du Tour de France partie de Tulle en Corrèze. Zoetemelk remportera l'étape mais terminera 2e à Paris derrière Van Impe. Poulidor finira 3ème à 40 ans, Delisle, 4ème, et Galdos, 6ème. / © AFP Photo
Le Français Raymond Poulidor (à gauche) roule en compagnie de l'Espagnol Francisco Galdos, du Belge Lucien Van Impe, maillot jaune, du Néerlandais Joop Zoetemelk et du Français Raymond Delisle, le 16 juillet 1976, lors de l'ascension du puy de Dôme, terme de la 20e étape du Tour de France partie de Tulle en Corrèze. Zoetemelk remportera l'étape mais terminera 2e à Paris derrière Van Impe. Poulidor finira 3ème à 40 ans, Delisle, 4ème, et Galdos, 6ème. / © AFP Photo

A 13 reprises, le sommet du puy de Dôme a ponctué une étape du Tour de France. La dernière fois, c'était en 1988. Vingt-huit ans plus tard, Christian Prudhomme veut croire son rêve d'y renvoyer le peloton réalisable. « Je n’ai pas l’habitude d’abandonner comme ça », assure-t-il.

Par Stéphane Moccozet

En marge du départ de la 6e étape du Tour de France à Arpajon-sur-Cère, jeudi, le directeur de l’épreuve cycliste a réitéré devant la presse sa passion pour les routes auvergnates et pour son public.
 
« Il y a dans le Cantal un public exemplaire sur le bord des routes », a réagi Christian Prudhomme au lendemain de l’arrivée au Lioran, se réjouissant qu’ici les supporters, « des vrais supporters de vélo », ont « les pieds au sol, ils ne courent pas ». « Pourvu que ça dure ! », ajoute le patron du Tour alors que se profilent les Pyrénées puis les Alpes. 
 
Concernant la récurrente question du retour de la Grande Boucle sur les pentes du puy de Dôme, Christian Prudhomme travaille toujours à rendre l’opération possible un jour. La dernière fois que le peloton s’est aventuré sur le géant des dômes, c’était en 1988, pour l’arrivée de la 19e étape partie de Limoges. « [Retourner sur le puy de Dôme], c’est la première chose que j’ai écrite en 2004 en arrivant chez A.S.O. », rappelle-t-il, « est-ce que ça se fera un jour ou pas, je n’en sais rien, mais je n’ai pas l’habitude d’abandonner comme ça ».

 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus