Accueil des réfugiés afghans : le maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi répond au courrier de Marlène Schiappa

Publié le
Écrit par Cyrille Genet
Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand a répondu à la lettre que Marlène Schiappa lui a adressé, comme à une vingtaine de maires de France au sujet de l'accueil des réfugiés afghans.
Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand a répondu à la lettre que Marlène Schiappa lui a adressé, comme à une vingtaine de maires de France au sujet de l'accueil des réfugiés afghans. © Thierry Zoccolan - AFP

Le maire PS de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi a répondu mardi 31 août à Marlène Schiappa, la ministre chargée de la citoyenneté qui l’avait, dans un courrier rendu public, invité à mettre en application son intention d’accueillir des réfugiés afghans.

Calme mais irrité, Olivier Bianchi le maire socialiste de Clermont-Ferrand n’a pas attendu longtemps pour répondre au courrier que la ministre de la citoyenneté lui a adressé le 27 août 2021. Marlène Schiappa lui demandait, comme à une vingtaine de maires de grandes villes de France, de concrétiser son intention déclarée d’accueillir des réfugiés afghans. "Je constate que votre offre de services pour accueillir ces réfugiés afghans n’a pas encore été suivie d’effet… Je vous invite à préparer et conclure avec le représentant de l’Etat dans votre département un engagement pour l’accueil des réfugiés afghans… Nous ne pouvons repousser ces promesses, nous nous devons d’agir vite ensemble… conformément à notre politique d’asile." écrivait la ministre dont le courrier a été publié par le JDD.

Mardi 31 août, Olivier Bianchi lui a donc répondu : "Pour votre information, sachez que j’ai déjà eu des contacts réguliers depuis mi-août avec Monsieur le Préfet et qu’une réunion inter-services, organisée par la Préfecture, se tiendra ce jeudi 2 septembre à l’initiative de l’Etat… Mes services qui ont agi de manière très prompte contrairement à ce que vous semblez penser, se sont attachés, dès le lendemain de mon offre de services, à recueillir les demandes de réunifications familiales formulées par des clermontois d’origine afghane ainsi que les propositions de logements et de produits de première nécessité émanant de puydomois". Il lui rappelle également que "la Ville de Clermont-Ferrand est signataire aux côtés de l’Etat d’un Contrat Territorial d’Accueil et d’Intégration de Réfugiés depuis le 24 juin 2019", décliné "de manière opérationnelle".

Ci-dessous l'intégralité de la lettre adressée par Olivier Bianchi à Marlène Schiappa :

Courrier d'Olivier Bianchi à Marlène Schiappa by France3 Auvergne-Rhône-Alpes on Scribd

"Il y a 3 choses irritantes" commente Olivier Bianchi : "Marlène Schiappa écrit au moment même où nous étions en relation avec la Préfecture, il y a donc méconnaissance par la Ministre de l’action de ses services. Par la publication de sa lettre, elle transgresse toutes les règles de la démocratie républicaine, on ne met pas les courriers dans le domaine public, cela retranscrit de sa part une volonté de faire un coup politique le jour même où des bombes explosaient dans Kaboul. Enfin c’est une caricature de la politique et ça en dit long sur sa manière de faire, elle met à mal les relations plutôt bonnes qu’ont les villes avec les Préfets sur ce sujet".

Il dit "ne rien attendre de la part de Marlène Schiappa, pas même des excuses" préférant continuer à travailler sur le sujet, qui devrait faire l’objet en fin de semaine d’une présentation commune de son état d’avancement.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.