Affaire Fiona : enceinte, Cécile Bourgeon s’est mariée à Perpignan quelques mois avant son quatrième procès

Vendredi 20 décembre, Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona disparue en 2013, s'est mariée à Perpignan. / © Thierry Zoccolan / AFP
Vendredi 20 décembre, Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona disparue en 2013, s'est mariée à Perpignan. / © Thierry Zoccolan / AFP

Vendredi 20 décembre, Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, s’est mariée avec son nouveau compagnon à Perpignan. Enceinte, elle doit comparaître devant la cour d’assises du Rhône en mai 2020.
 

Par Catherine Lopes

Vendredi 20 décembre, à Perpignan, Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, s’est mariée avec son nouveau compagnon. Cette information, donnée par le journal l’Indépendant, a été confirmée par les services de l’état civil de la mairie de Perpignan. D’après les informations du journal L’indépendant : « Ce vendredi 20 décembre après-midi, en présence de deux seuls témoins, la trentenaire, enceinte de 7 à 8 mois, est passée, avec son nouveau compagnon, devant monsieur le maire. Ou plus exactement devant l’adjointe au premier magistrat, Annabelle Brunet – de permanence pour les offices civils ce jour-là – dans la mairie de quartier nord de Perpignan ».

Un procès reporté

Cécile Bourgeon est enceinte de son quatrième enfant. Son procès en appel, ainsi que celui de son compagnon de l’époque, Berkane Maklouf, doit se tenir devant cour d’assises du Rhône, à Lyon, du 26 mai au 12 juin 2020. L’état de grossesse de Cécile Bourgeon avait alors causé le report du procès, initialement prévu en janvier 2020. En septembre 2019, maître Renaud Portejoie, son avocat saluait le report du procès : « On ne voulait pas demander le renvoi du procès car concrètement elle n’est pas malade. On ne voulait pas donner l’impression que cela jouait sur son état. Cela aurait été compliqué d’avoir un procès dans de telles conditions. La décision du président de la cour d’assises est sage ».
 

Une disparition en 2013

Le 12 mai 2013, dans le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand, la mère de famille avait donné l’alerte et avait fait croire à l’enlèvement de sa fille Fiona, âgée de 5 ans. Or, plusieurs mois plus tard, à Perpignan, elle avait finalement avoué que sa fille était morte et enterrée dans la région de Clermont-Ferrand.
 

Sur le même sujet

Les + Lus