All Star Perche : Renaud Lavillenie franchit la barre des 6,06 mètres à Clermont-Ferrand

C'est la troisième meilleure performance de sa carrière, Renaud Lavillenie a franchi la barre des 6,06 mètres, samedi 27 février au Stadium Jean-Pellez, à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. Un record qu'il a réalisé lors de la 6e édition du All Star Perche.

C'est la troisième meilleure performance de sa carrière, Renaud Lavillenie a franchi la barre des 6,06 mètres, samedi 27 février au Stadium Jean-Pellez, à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. Un record qu'il a réalisé lors de la 6e édition du All Star Perche.
C'est la troisième meilleure performance de sa carrière, Renaud Lavillenie a franchi la barre des 6,06 mètres, samedi 27 février au Stadium Jean-Pellez, à Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme. Un record qu'il a réalisé lors de la 6e édition du All Star Perche. © Jean-Luc Roussilhe / FTV

Après plusieurs mois d'incertitude, Renaud Lavillenie a montré samedi 27 février qu'il pouvait encore surprendre. Lors de la 6e édition du All Star Perche, le concours qu'il organise dans sa ville Clermont-Ferrand, Renaud Lavillenie a franchi la barre des 6,06 mètres après trois essais. "Je savais qu'aujourd'hui, il y avait un gros truc à jouer. La perche avec laquelle j'ai fini à Miramas, c'est celle avec laquelle j'ai terminé l'échauffement et avec laquelle je commence le concours aujourd'hui", explique le perchiste auvergnat.

L'objectif maintenant : "emmerder Mondo le plus possible, j'ai les capacités de le battre.
 

C'est sa troisième meilleure performance de sa carrière après 6,08 mètres et 6,16 mètres en 2014. "Je sais que j'ai retrouvé le potentiel pour y arriver alors que je n'y croyais plus il y a quelques mois. Si je peux refaire plusieurs fois 6 mètres dans la saison, ce sera bien", continue Renaud Lavillenie.
Mais l'objectif est ailleurs maintenant : "emmerder Mondo le plus possible, j'ai les capacités de le battre. Même s'il est plus jeune, il a 13 ans de moins que moi et il a sauté plusieurs fois plus haut que moi. Mais on sait que sur un championnat, il peut se passer plein de choses".

Direction les championnats d'Europe
 

Le championnat, c'est celui d'Europe à Torun, en Pologne, du 4 au 7 mars. Il retrouvera son concurrent direct Mondo Duplantis qui n'était pas présent au Stadium Jean-Pellez. "Il a trouvé le moyen de se servir des perches. Ce n'était pas parfait, mais ça témoigne d'un état de forme qui était là. C'est un vrai saut qu'il fait à 6,06 mètres. Même s'il n'a pas la meilleure performance, il peut gagner aux championnats d'Europe", évoque Philippe d'Encausse, son entraîneur.

Mais le perchiste auvergnat va plus loin dans ses ambitions : "Je sais que je peux me qualifier pour Paris. Il y a encore des performances qui sont là". Il compte bien voir sa place aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
athlétisme sport