Après un long feuilleton judiciaire, ouverture au public du Burger King d'Aubière (63)

Le 5 décembre, le géant américain du hamburger a ouvert un nouveau restaurant franchisé à Aubière, près de Clermont-Ferrand (63) / © F3 Auvergne / J. Massard
Le 5 décembre, le géant américain du hamburger a ouvert un nouveau restaurant franchisé à Aubière, près de Clermont-Ferrand (63) / © F3 Auvergne / J. Massard

Le Burger King d’Aubière, près de Clermont-Ferrand, a officiellement ouvert ses portes le 5 décembre. En donnant son feu vert, le Préfet du Puy-de-Dôme a mis fin à la bataille judiciaire entre le maire de la commune et le géant américain du hamburger.

Par BC

Le Burger King d’Aubière, près de Clermont-Ferrand, a officiellement ouvert ses portes le 5 décembre. En donnant son feu vert, le Préfet du Puy-de-Dôme a mis fin à la bataille judiciaire entre le maire de la commune et le géant américain du hamburger.

Dans cette zone commerciale trés fréquentée de l'agglomération clermontoise, le maire d'Aubière Christian Sinsard s'est longuement opposé à l'ouverture de l'enseigne pour des raisons de sécurité.

Dans ce feuilleton procédural, les audiences au tribunal, suspensions de travaux et tentatives de médiations infructueuses se sont succédées. Voici le rappel des épisodes les plus marquants.

UNE SI LONGUE ATTENTE

Tout commence fin 2014 lorsque le chantier démarre. Au départ, c'est un immeuble de bureau qui doit être construit. Lorsque le maire et les riverains apprennent l'arrivée d'un fast food, ils expriment trés vite leurs craintes de nouvelles nuisances dans le quartier.


En 2015, le bras de fer continue. Le tribunal administratif de Clermont-Ferrand rejette la requête de Quantum Development. Cette société immobilière demandait la suspension de l'arrêté municipal qui stoppe le chantier du Burger King.

L'offensive se poursuit...En 2017, le maire publie à nouveau un arrêté municipal pour exiger la suppression des enseignes du drive.


En août 2017, la commission de sécurité donne un avis favorable pour l'ouverture de l'enseigne. Le maire contre-attaque.


C'est le Préfet du Puy-de-Dôme qui va finalement trancher et autoriser l'ouverture au public. Les réseaux sociaux bruissent de rumeurs sur la date.
Le 5 décembre, le roi du burger annonce sur Twitter "la bonne nouvelle" et s'offre un jeu de mots léger comme un Whopper.










Sur le même sujet

SERIE 1 Le mystere Lesdiguieres

Près de chez vous

Les + Lus