L'Armée de Terre recrute en Auvergne

Le Cirfa de Clermont-Ferrand recrute chaque année de 200 à 250 jeunes auvergnats. / © M.Van Oudendycke/France 3 Auvergne
Le Cirfa de Clermont-Ferrand recrute chaque année de 200 à 250 jeunes auvergnats. / © M.Van Oudendycke/France 3 Auvergne

Chaque année, 200 à 250 auvergnats s'engagent dans l'Armée de Terre. De nombreux postes sont à pourvoir. Le centre de recrutement de Clermont-Ferrand offre, par exemple, des postes maître-chien, des combattants de l'infanterie ou encore de mécaniciens moteur. 

Par D.Cros

L'Armée de Terre recrute toujours autant. Maître-chien, informaticien ou constructeur... Chaque année, en France, 15 000 postes sont proposés dont 500 officiers et 1 500 sous-officiers.
 

Ces trois dernières années, 850 auvergnats ont rejoint les rangs de l'armée de Terre. Parmi eux, le première classe Alric inscrit au CIRFA de Clermont-Ferrand. Avec seulement son bac en poche, il a trouvé à l'armée un premier emploi. "Cela développe la cohésion et l'entraide. Au début c'est dur physiquement, mais on se développe. J'ai eu la chance de passer le permis poids-lourd, j’aurai l’équivalent dans la vie civile" précise-t-il. 
 

Qui peut s’engager ?

L’Armée de Terre est accessible au plus grand nombre et permet de se former à de nombreux métiers, tout en étant rémunéré.

Pour s’engager, il faut être de la nationalité française. Il faut avoir de 17,5 ans à 30 ans, et jusqu'à 32 ans pour les détenteurs d'un Master 2. Il faut être au minimum titulaire du brevet des collèges. Il faut également avoir effectué sa JAPD, Journée d'Appel de Préparation à la Défense.

Passerelle pour la vie civile

Bien loin de se cantonner au combat, l'armée de Terre est un tremplin pour l'avenir. Devenue professionnelle, elle permet aujourd'hui à certains d'acquérir de l'expérience dans leur domaine avant de retrouver la vie civile.
 
"Au niveau des métiers nous sommes vraiment multi-domaines. Cela va des métiers techniques comme la maintenance, les systèmes d’information et de communication, la téléphonie jusqu’à des métiers plus terre à terre comme les métiers de combat. Nous avons aussi des métiers identiques à ceux de la vie civile" précise le Major Christophe Agent, recruteur de l'Armée de Terre.

La durée des contrats s'établit en moyenne autour de 7 ans pour un militaire du rang, ce qui correspond à un contrat de 5 ans (un contrat d'engagement peut durer de 1 an à 10 ans) renouvelé deux ans.

"On peut rester pour une durée plus ou moins longue, ce n’est pas nécessairement pour la vie. Après lorsque l’on revient à la vie civile, on a un certain nombre de valeurs et une expérience qu’on a acquise au niveau du parcours militaire" explique le Général de brigade Benoit Chavanat, sous-directeur recrutement de la direction des ressources humaines de l'armée de Terre.

Revers de la médaille, à poste équivalent les salaires sont souvent inférieurs à ceux du civil. Mais face à la pénurie de candidats dans certains secteurs, des primes sont parfois accordées pour susciter les vocations.

Sur le même sujet

Les + Lus